Linda Kebabb et Anne Soupa coups de coeur du Prix 2021 Femmes d’influence

A Lyon, deux lauréates du Prix de la Femme d'influence 2021

Deux femmes de caractère, qui ont fait parler d'elles à Lyon, viennent d'être distinguées par le Prix de la Femme d'influence 2021.

Créé en 2014 par Patricia Chapelotte, directrice générale d'Hopscotch Décideurs, agence de communication spécialisée dans la gestion de l’image et la réputation des décideurs (Enedis, Generali France...), le Prix de la Femme d'influence met en lumière des femmes de talent qui incarnent des modèles de réussite.

Lundi, au Palais Brogniart, à Paris, Linda Kebbab et Anne Soupa ont été distinguées du "coup de coeur" du jury.  La Vaudaise Linda Kebbab est brigadier de police et déléguée nationale du syndicat Unité SGP Police FO. Quant à Anne Soupa, la théologienne parisienne a beaucoup fait parler d'elle en se portant candidate à l’archevêché de Lyon.

 

 

Linda Kebbab @ Astrid di Crollalanza

Linda Kebbab – Brigadier de Police, et déléguée nationale du syndicat Unité SGP Police FO

Linda Kebbab, déléguée nationale du syndicat Unité SGP Police – Force Ouvrière, est née à Vaulx-en-Velin en 1981, neuf ans avant les émeutes du même nom. Si elle a su lire ces événements a posteriori, ceux-ci ont parlé de l’adulte qu’elle est devenue. Policière, pour "être d’utilité publique", invitée régulière des médias, Linda Kebbab bouscule la bien-pensance au point d’avoir été la personne "la plus bashée d’Internet" pendant quelques semaines. Après avoir rangé les "condés", comme on disait à l’époque, "dans le tiroir des rustres et des brutes", Linda Kebbab, par ses origines algériennes, est devenue "l’Arabe de service" pour certains.

Elle a dit : "Comme dans un équipage de policiers, nous jouons collectif.  Avec ce Prix, vous nous montrez que le combat d’une femme n’est jamais vain, alors merci."

 

Lire la rubrique "Grande gueule" : Linda Kebbab, déléguée syndicale policière : "Twitter est très clairement l'orientation politique du gouvernement"

 

Anne Soupa © Dominicains.tv

Anne-Soupa, théologienne, 1re femme candidate à la charge d’évêque

Ancienne journaliste, essayiste auteure d’une dizaine d’ouvrages, bibliste avisée et titulaire d’une maîtrise en droit privé et en théologie, Anne Soupa est sortie du bois en 2020 en se portant candidate à l’archevêché de Lyon. Derrière son "côté sage", celle qui "met du temps à comprendre", comme elle l’avance avec modestie, est une rhétoricienne déterminée qui n’a pas sa langue dans sa poche.

Elle a dit :"Je suis très heureuse que ce prix honore la pluralité de la société française."

Lire la rubrique "Grande gueule" : Anne Soupa, l'improbable "primate des Gaules" aux antipodes de la béni-oui-oui

à lire également

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut