métro TCL
© Laurent Cousin

Gratuité des transports : Paris se lance, qu’en est-il à Lyon ?

Les Parisiens bénéficieront peut-être un jour de transports en commun gratuits. La maire de la capitale, Anne Hidalgo, a annoncé le lancement d’une étude sur cette possibilité, présentant la gratuité du secteur comme “une clef de la mobilité urbaine”. À Lyon, ni le Sytral ni la mairie ne semblent convaincus par l’initiative.

Lundi 19 mars, Anne Hidalgo a annoncé le financement d'une étude portant sur la gratuité des transports en commun dans la capitale. Tandis qu'un vote sur la gratuité des tickets pour les plus de 65 ans est en cours, la maire de Paris a fait savoir qu'elle souhaitait analyser la viabilité d'un élargissement du projet à l'échelle de tout le réseau francilien. Alors que le sujet revient régulièrement à Lyon, et malgré de forts pics de pollution ces dernières années et l'instauration de la vignette Crit'Air, le Sytral a toujours refusé d'appliquer une gratuité stricte sur son réseau.

Un manque à gagner trop important, pour le Sytral

L'argument d'un manque à gagner trop important est systématiquement avancé par le syndicat des transports lyonnais. Le Sytral insiste : "On ne peut pas comparer Paris et Lyon en termes de budget. Tous les Français paient pour les transports parisiens, ce n'est pas le cas à Lyon." En effet, la RATP bénéficie d'allègements fiscaux non négligeables. Sur un total de 1 231 millions d'euros de contributions publiques en 2014 versées au syndicat gérant les transports franciliens, 128 millions proviennent directement de l'État. Interrogée sur la possibilité d'une étude lyonnaise similaire à l'initiative parisienne, la mairie de Lyon indique que la gratuité des TCL n'est pas au programme. "Ce n'est pas une très mauvaise idée, mais ce n'est pas dans les tuyaux. Nous sommes soucieux de ne pas endetter la ville, et les TCL sont déjà gratuits lors des cas de force majeure, comme pendant la Fête des lumières", répond la mairie. Une telle mesure pourrait coûter cher à la ville. À Paris, l'exécutif devra ainsi débourser quelque 12 millions d'euros si la gratuité du réseau pour les plus de 65 ans est votée.

à lire également
Police lyon
Grièvement blessée, la victime a été transportée d'urgence à l'hôpital. Une personne a été placée en garde à vue. Le drame est survenu dans le quartier du Mas sud. Mercredi soir vers 22h, un homme a reçu plusieurs coups de couteau au thorax dans l'appartement d'un immeuble du chemin du Bac, relate le Progrès. D'après […]
6 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - 21 mars 2018

    Une honte que les transports en commun gratuits ne soient pas étudiés à Lyon. Nous subissons la pollution automobile, qui ne se limite pas aux matières cancérigènes qu'elles produisent, mais aussi à la violence routière et au bruit. (sans oublier la dégradation des façades). . La mairie de Lyon est pro-voiture et a toujours interdit 'la journée mondiale sans voiture' dans la ville. Il ne faudrait pas que les lyonnais s'aperçoivent que sans voiture intra muros, la vie est beaucoup plus sereine, les déplacements plus rapides à vélo, etc. Pour le 'coût', n'oublions pas d'intégrer dans l'équation les subventions 'd'aménagements' pour les voitures ! . Et repensons également les transports en commun moins couteux et plus performants.

  2. Robes Pierre - 21 mars 2018

    la belle fumisterie des transports gratuits, gratuits pour les utilisateurs mais payant par ceux qui payent l’impôt, ,mêmes pour ceux n'utilisant jamais les transports Tout est payant à un moment donné ,

  3. Abolition_de_la_monnaie - 21 mars 2018

    Et oui Robert Pierre, les choses peuvent être gratuites ET avoir un coût. Mes impôts financent des infrastructures automobiles qui participent au 'gros n'importe quoi', et ces infrastructures sont offertes aux automobilistes. . Vivement les transports gratuits en ville, comme dans de nombreuses villes modernes.

  4. Robes Pierre - 21 mars 2018

    Étonnante faculté des mouvements sectaires à laver le cerveau et rendre les personnes limitées. il est des individus avec qui toute discussion relève du dialogue de sourd, Audiard avait dit évitez de parler avec eux mais chez certains ça ne peut même pas les instruire , alors j'ai renoncé.

  5. Abolition_de_la_monnaie - 22 mars 2018

    @Robert Pierre: Vous n'avez pas de contre argumentaire, alors quelle est votre technique pour masquer ce vide ? . - 1 - cracher sur votre contradicteur en laissant penser qu'il fait partie d'un mouvement sectaire. (évidemment une diffamation de votre part). - 2 - dire qu'une personne qui aurait le même raisonnement que votre contradicteur serait 'une personne limitée'. - 3 - qualifier votre contradicteur de 'con' (avec la référence à la fameuse phrase d'Audiard que vous aimez répéter ('je parle pas aux cons, ça les instruit') et à laquelle je réponds par la citation de G. Courteline ('Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet.') ). . Maintenant, le jour ou vous trouvez un contre-argumentaire valable plutôt que des insultes et crachats, n'hésitez pas.

  6. Robes Pierre - 22 mars 2018

    je constate que ça ne s'arrange pas ta phobie monétaire, mais à part ça rien de neuf.Ta famille en pense quoi, euthanasie, hôpital psychiatrique ?.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut