Affaire des matchs truqués : la Ligue de football décide d’ouvrir une enquête

EXCLUSIF – Après une longue réunion qui s’est tenue hier, lundi 22 août, au siège de la Ligue Rhône-Alpes de Football à Villeurbanne, il a été décidé de créer une commission chargée d’enquêter sur les soupçons de corruption qui entourent le match joué le 5 juin dernier entre le FC Vaulx-en-Velin et l’UGA Décines, présidé par Youri Djorkaeff (lire ici).

Une commission chargée d’enquêter sur les soupçons de matchs truqués dans le foot amateur a été créée hier par Daniel Thinlot, le président de la Ligue Rhône-Alpes de football. Cette enquête a été confiée à Yves Deschamps qui sera secondé par les membres du bureau de la Ligue. M.Deschamps n’en est pas à sa première enquête sur l’existence de corruption et de matchs arrangés dans le football amateur. C’est lui qui avait conduit l’enquête en 2010 sur le club de Limonest, dans la banlieue ouest de Lyon, qui avait truqué un match de fin de saison contre Valence. "Je ne supporte pas ce genre de tricherie", a expliqué M.Thinlot à Lyon Capitale, qui ajoute : "Je donne le temps qu’il faut à M.Deschamps pour qu’il trouve des éléments sur lesquels on pourrait s’appuyer pour convoquer les clubs. Il faudrait que des gens viennent apporter des preuves. Je vous assure que je serai très heureux d’avoir ces éléments".

Cette enquête a été décidée après les révélations de Lyon Capitale qui a obtenu le témoignage et les aveux de plusieurs joueurs (lire ici) qui affirmaient avoir reçu une enveloppe de 60 euros par le président du FC Vaulx-en-Velin, Mathias Galdeano, pour perdre le match face à l’UGA Décines le 5 juin dernier. Ce match, remporté 2 à 0 par le club de Youri Djorkaeff a permis à Décines de monter en Honneur, niveau ultime avant le championnat de France amateur de la CFA2. Les joueurs que nous avons contactés ont également expliqué qu’une autre enveloppe de 40 euros les attendaient après le match. "Tous les joueurs qui ont joué ce match ont joué pour perdre" nous avouait l’un des joueurs du FC Vaulx sous couvert d’anonymat.

Club lésé

Le club de Saint-Marcellin en Isère serait celui qui s’est retrouvé lésé par ce soupçon de match négocié. La victoire de Décines l’a empêché de monter en Honneur à la fin de la saison 2010/2011. Son président, Bernard Festivi, s’est dit "sous le choc pour l’esprit du sport si les éléments de cette affaire venaient à être avérés. Nous demandons que la Ligue tire tout cela au clair. Il y a toujours des soupçons en fin de saison, mais si de tels pratiques sont courantes, il ne faut pas s’étonner que le foot perde chaque année 11% de ses licenciés. La Ligue doit s’intéresser de plus près à ce genre de choses. Il y a de l’argent puisque nos joueurs ont des enveloppes, mais c’est des primes pour qu’ils gagnent les matchs, pas pour les perdre !"

Contexte

Extrêmement embarrassés par cette affaire, les dirigeants régionaux de la Ligue de football ont été contraints de réagir par crainte des protestations de la part du club de Limonest selon une source au sein de la Ligue Rhône-Alpes de football. Sans ripostes de la part de l’instance régionale, c’était à coup sûr prendre le risque d’être accusé de laxisme par les dirigeants de Limonest qui a été rétrogradé l’année dernière pour une affaire similaire de matchs arrangés. "L’affaire Limonest, ce n’est pas la même chose", corrige le président de la Ligue, M.Thinlot. "Dans ce dossier, on avait un officiel qui était sur le terrain et qui a entendu les arrangements entre les dirigeants des deux clubs. Et cet officiel était allé au bout en témoignant. Là, c’est bien différent. L’affaire est révélée par la presse et nous, à la Ligue, nous n’avons pour le moment aucun élément tangible".

D’après nos informations, certains des joueurs qui ont témoigné et avoué l’existence d’un arrangement sur ce match connaîtraient actuellement de nombreuses pressions et menaces à Vaulx-en-Velin. Slim Dahmane, celui qui a porté l’affaire à la connaissance de la Ligue par un courrier daté du 3 août s’est fait lui-même agressé à Vaulx-en-Velin. Dans un tel contexte, l’enquête s’annonce extrêmement difficile.

Tous nos articles sur ce dossier :

Une accusation de matchs truqués pèse sur le foot amateur lyonnais

Affaire des matchs truqués : deux nouveaux joueurs confirment

Affaire des matchs truqués : le principal accusateur victime d'une agression

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut