Restaurant Sémantème – Lyon 6e © Tim Douet (montage LC)
Restaurant Sémantème – Lyon 6e © Tim Douet (montage LC)
Article payant

Tables lyonnaises : Sémantème, retour aux fondements

Le resto du mois – La base. Sans fioritures ni chichis. Alban Vehi est un vrai bon cuisinier. Il “ne sait faire que ça” ? On aime.

À moins d’être passionné par “Des chiffres et des lettres”, ou d’avoir une formation post-bac en linguistique, le substantif en titre de cette critique culinaire aura très probablement l’effet d’un “C’est curieux chez les marins le besoin de faire des phrases !” Fine gueule, en revanche, vous boirez du petit lait. Sémantème, en grammaire, c’est la base lexicale. Dans ce petit restaurant du 6e (quartier Molière-Vauban), on a le goût de ce qu’on mange. Ne cherchez pas, vous ne tomberez sur aucune fioriture dans votre assiette. Ce n’est pas le genre de la maison. Alban Vehi, le chef au physique de belluaire, ne fait pas dans la dentelle. D’ailleurs, la dentelle, il n’aime pas. Les chichis encore moins. Il préfère le côté brut (de décoffrage). Les os et les arêtes, comme di(sai)t Paul Bocuse. Aller à l’essentiel.

Élégance, fondant, simplicité

Il vous reste 77 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
Lyon Capitale a rencontré Jérôme Bocuse, héritier de l'empire Bocuse. Le fils du "pape de la gastronomie" décédé le 20 janvier dernier, nous livre ses attentes et ses ambitions pour le groupe qu'il dirige.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut