Les restos de l'été (3/5) : L'Eskis

Et devant le client, pour bien se faire mousser. Il en agace certains mais il en fascine aussi d'autres, qui se disent que Samuel Desjobert, du haut de ses 25 ans, ose sans sciller faire entrer dans l'antre ultra rigide de la restauration lyonnaise la très controversée cuisine moléculaire. Sans épate, avec des pipettes molles et des fruits alignés dans l'assiette comme sur une table de géomètre. Féru des nouvelles pratiques et façons d'aborder la saveur, ce n'est toutefois pas 'à la mode' que veut être Samuel. Légèrement poil-à-gratter, certes, mais pas de passage. Pour faire tout son cirque goûteux, le jeune entrepreneur n'a d'ailleurs pas lésiné sur les moyens : deux personnes en salle, pour un maximum de 30 couverts. On sent là que le nouveau petit chef rêverait bien de décrocher un jour, si ce n'est la lune, au moins une première étoile. En attendant la gloire éventuelle, Samuel ne lâche pas les fourneaux, et ne prendra pas de vacances avant le mois d'août 2009. Ouvert depuis seulement deux mois, l'Eskis affiche déjà complet le soir et, ce midi, un client est venu déjeuner 'pour la neuvième fois'. Dalya Daoud

En vidéo (par Bastien Gouly) : Comment on a mangé fromage ET dessert à l'Eskis, le premier grassement enfumé, le second glacé à -196ème. Précisément.

L'Eskis : 11 rue Chavanne, Lyon 1er. Tél. : 04 78 27 86 93.

Dans la série 'les restos de l'été', retrouvez aussi Le Bistro Pizay , La Cantine des sales gosses, Qu'importe l'ivresse.

à lire également

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut