Antic Wine
Brice Genevois/Visiterlyon.com

Georges Five : four seasons et puis s'en vont

Le Georges Five (32, rue du Boeuf, 5e), mythique bar à vins du Vieux-Lyon, plie les gaules.

Antic Wine Photo Brice Genevois pour Visiterlyon.com ()

Brice Genevois/Visiterlyon.com

Georges dos Santos ferme son bar à vins. Reconnaissons-le, ce sont nos confrères de Tribune de Lyon qui l'ont ébruité.

Le lieu, mitoyen de La Tour Rose, était devenu l'adresse la plus cool et la plus pointue de toute l'agglo en matière de vins et de tapas.

On y mangeait des produits de fous (saucisson de pure vache, chouriço Mirandês, artichauts catalans au jambon, faisselles des monts du Lyonnais, porco preta pata negra 36 à 48 mois d'affinage 100 % pure race AOC, jambon de bœuf wagyu, etc.) arrosés de vins rares, hyper select et provenant de domaines parfois quasi intouchables.

Antic Wine Photo Brice Genevois pour Visiterlyon.com ()

Brice Genevois/Visiterlyon.com

Quelques stats : 1 800 références, plus d'une centaine de vins au verre par soir. « On est toujours à la recherche de plaisirs. C'est la rencontre entre les vignerons et les petits producteurs qui fait la différence" nous expliquait Georges Dos Santos, lors de l'ouverture du Georges Five, il y a quatre ans.

Celui que la Revue du vin de France (RVF) a classé 130e dans son dernier classement des 200 personnalités du vin, que le Wine TRaveller a élu parmi les 10 meilleurs cavistes de la planète et, plus près de chez nous, chef d'orchestre des Gueules de Lyon, une bande de joyeux marmitons lyonnais, ferme "pour mille raisons", nous a confié le "flying sommelier" de l'arrière d'un camion qui le ramenait de Paris (...).

Antic Wine / Photo Brice Genevois pour Visiterlyon.com ()

Brice Genevois/Visiterlyon.com

Entre son Antic Wine, une cosmique bibliothèque viticole aux 4 800 références de vins de 16 pays qui sert 63 étoilés Michelin, et sa nouvelle (1 an ½ tout de même) cave rue du Palais de Justice (La Parchemine, au n°6), dans le Vieux-Lyon – avec, en tête de gondole, une affiche démesurée du couple Pitt-Jolie et leurs bouteilles de rosé Miraval - Georges Dos Santos a de quoi faire.

Laissons-lui dernier mot :

« Si la perfection existe, il faut me la montrer, je serais moins stupide et j’aimerai boire cette perfection pour m’excuser d’être très con parfois. Je ne suis pas vigneron et encore moins œnologue mais ma passion m’emporte parfois. Cher amis, cher clients, je m’excuse pour tout le bonheur et la chance que m’a apporté le monde du vin et les vins du monde. A tous mes clients et futurs amis ».

> L'interview de Georges Dos Santos sur lyoncapitale.fr d'ici la fin de semaine (enfin, on espère...)

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut