Bocuse

Disparition du chef Roger Jaloux, bras droit de Paul Bocuse

Chef exécutif de l'Auberge de Collonges pendant 40 ans, Roger Jaloux, distingué Meilleur ouvrier de France en 1976, s'est éteint ce samedi, à l'âge de 76 ans. C'est un autre monument de la cuisine lyonnaise qui s'en va, onze mois après la disparition de Monsieur Paul.

Il est parti rejoindre son ami, "Monsieur Paul". Roger Jaloux est mort, ce samedi 17 novembre, après s'être battu contre la maladie. Véritable bras droit de Paul Bocuse, il s'en va rejoindre le chef triplement étoilé, disparu en janvier dernier. Premier apprenti du maître, il a été le directeur exécutif de l'Auberge de Collonges-au-Mont-d'Or pendant 40 ans. Il continuait de passer régulièrement dire bonjour, malgré la maladie.

"Il a été notre chef exécutif pendant 40 ans, le bras droit de Paul Bocuse, un gentil Monsieur très apprécié, a déclaré Vincent Le Roux, directeur de l'Auberge Paul Bocuse, trois étoiles au Michelin, à l'AFP. Avec ce nouveau décès, ce sont les fondations de la maison qui s'en vont". Roger Jaloux "est aussi l'artisan de cette renommée mondiale", de l'Auberge des bords de Saône a ajouté Vincent Le Roux, permettant à la maison estampillée trois étoiles au Michelin de conserver cette distinction sans discontinuer depuis 1965.

Gérard Collomb a rendu hommage à Roger Jaloux sur Twitter

à lire également
C’est le roi de la tarte aux pralines et le boulanger officiel de Bocuse. C’est bien simple, sans cette tarte, qui a fait sa réputation, Lyon ne serait plus Lyon. Ce dessert appartient aujourd’hui à notre mémoire gustative.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut