Nais Pirollet, lauréate du Bocuse d’Or France

Bocuse d'Or : "un dépassement de ses limites" (Naïs Pirollet, candidate de la France)

Les résultats des Bocuse d'Or, le plus grand concours culinaire international, seront donnés lundi 23 janvier à 17h30, à Lyon. La France, lauréate en titre, pourrait bien réaliser un doublé d'affilée historique.

Pas loin de 1 000 journalistes du monde entier accrédités, entre 2 500 et 3 000 supporters chauffés à blanc, vingt-quatre candidats, 5h30 pour préparer un plat autour de la lotte. Et un seul Bocuse d'Or. Plus qu'une statuette de 3 kilos, 45 centimètres de haut recouverte d'une feuille d'or 24 carats à l'effigie de Paul Bocuse, le titre est, aujourd'hui, le plus honorifique de la profession.

À seulement 25 ans, Naïs Pirollet tentera de ramener ce lundi 23 janvier un deuxième Bocuse d’Or consécutif à la France. Invitée surprise de cette finale, la jeune cheffe sortie majeur de sa promotion à l’Institut Paul Bocuse ne masque pas son ambition de décrocher le Graal de la gastronomie. Si elle venait à s’imposer, elle succéderait au Lyonnais Davy Tissot, qu’elle accompagnait il y a un an et demi lorsqu’il avait mis fin à huit ans de disette française dans la compétition. 

Nais Pirollet, représentante de la France du Bocuse d’Or

Considéré comme les Jeux olympiques de la gastronomie, le concours du Bocuse d'Or fait du cuisinier qui le remporte le chef le plus célèbre du monde.

Fait assez rare pour être mentionné, Lyon représente la France pour la deuxième fois d'affilée. Lors de la dernière édition, en 2021, Davy Tissot (Meilleur ouvrier de France, restaurant Saisons, une étoile Michelin à Ecully) l'avait remporté.

Cette année, Naïs Pirollet, qui avait épaulé Davy Tissot en 2021 (en charge des recettes dans la Team Bocuse d'Or France) porte le drapeau français cette année.

Lyon Capitale a pu rencontrer la candidate française, quelques minutes après avoir terminé son épreuve. Visiblement éreintée (après 5h30 d'épreuve), Naïs Pirollet explique avoir "géré la pression", dans ce qu'elle considère comme "un exploit sportif, une performance technique, une vraie recherche sur soi, une vraie avneture humaine, un dé passement de ses limites".

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut