Les bières de l’abbaye Saint-Michel de Frigolet en dégustation à Lyon

À Lyon ce jeudi pour une première dégustation dans le Rhône, les bières de l’abbaye Saint-Michel-de-Frigolet seront en présentation au Bistrot de la passerelle à partir de 18h30.

C'est une petite nouvelle dans le paysage des bières à Lyon. Les bières de l'abbaye Saint-Michel-de-Frigolet, située près d'Avignon, sont à Lyon ce jeudi. Leur créateur, le père Jean-Charles, sera au Bistrot de la passerelle à partir de 18h30 pour présenter ses produits.

La production se fait dans des cuves de 300 litres, soit 900 bouteilles, et a été initiée par le père Jean-Charles, qui après avoir vécu en Italie a décidé, avec un brasseur de San Quirico d’Orcia (au sud de Sienne), de faire revivre une recette des chanoines de Prémontré de l'abbaye de Frigolet.

Un homme d'Église qui fait de la bière ? Rien d’étonnant, explique-t-il : "Les institutions ecclésiastiques font de la bière depuis longtemps. D'une part, parce qu'à une époque l'eau transmettait le typhus. Or les gens avaient empiriquement remarqué que ceux qui buvaient de la bière n'avaient pas le typhus puisque le processus de fabrication contient une stérilisation. D'autre part, la bière est très énergétique et les institutions ecclésiastiques en donnaient aux pèlerins et marcheurs qui s'arrêtaient dans les abbayes pour reprendre des forces."

Aujourd'hui, la donne n'est plus la même et le père Jean-Charles souhaite surtout que sa bière soit une bière de dégustation. "Nos deux bières ne sont pas trop fortes parce que je voulais faire des bières que l'on apprécie sans sortir de table fatigué. Leur double fermentation crée une pétillance naturelle qui, contrairement au gaz carbonique, ne fait pas non plus mal à la tête."

Ces bières seront bientôt commercialisées à Lyon. Pour plus de précisions, consulter le site Internet de l'abbaye.

à lire également
Pas d'image
La brasserie Georges, c’est l’un des repères de Lyon. Un monument indissociable de la ville. Plus ancien que le plus symbolique des signes majeurs lyonnais, l’inébranlable Fourvière. La Georges, c’est aussi l’un des plus vieux restaurants de France. “Bonne bière et bonne chère depuis 1836”. Un bastion alsacien au royaume de la quenelle.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut