Queyranne et Collomb
© Tim Douet

Régionales : Collomb ne sera pas au meeting de Queyranne

Jean-Jack Queyranne ne pourra pas compter, sauf surprise, ce mercredi soir sur la présence de Gérard Collomb à son meeting. Il devra donc se contenter de l’appel à voter pour lui lancé mardi par le maire de Lyon, qui sera représenté ce soir par David Kimelfeld, premier secrétaire fédéral du PS.

Jean-Jack Queyranne avait décalé son meeting lyonnais de 24 heures pour permettre à Gérard Collomb d'y assister. En vain. Si le maire de Lyon a lancé un appel à voter pour le président PS sortant de la région Rhône-Alpes, il ne se rendra pas au Ninkasi Kao ce mercredi.

“Il sera représenté par David Kimelfeld [1er vice-président de la métropole et patron de la fédération PS du Rhône, NdlR]. Il a un conseil communautaire important à préparer. Et puis l'affiche du meeting est déjà belle”, souffle-t-on dans l'entourage du maire de Lyon. Najat Vallaud-Belkacem et Thierry Braillard, les ministres lyonnais avec lesquels Gérard Collomb n'entretient pas des relations très cordiales, prendront en effet la parole ce mercredi soir pour soutenir Jean-Jack Queyranne.

Si le maire de Lyon n'est pas présent, il a, à la différence du meeting de la semaine dernière, invité tous ses adjoints et vice-présidents de la métropole à se rendre au Ninkasi, dans le 7e. L'équipe de campagne de Jean-Jack Queyranne nourrissait ce matin encore quelques espoirs sur la présence du maire de Lyon, évoquant “une surprise”. Sauf rebondissement, le père Noël ne passera pas en avance au Ninkasi.

Longtemps évoquée, la possibilité d'une action de terrain commune ne semble pas plus envisageable, du fait des marges de manœuvre restreintes de leurs agendas respectifs. “Gérard Collomb a fait son communiqué hier [mardi]. C'est un acte politique que tout le monde a noté. Dans le contexte actuel, il est bon de pouvoir compter sur son soutien. Les modalités qu'il prendra ont moins d'importance“, relativisait ce midi Jean-François Debat, le porte-parole de Jean-Jack Queyranne.

Quant à une éventuelle présence de Caroline Collomb, l'épouse du maire de Lyon dont la candidature aux régionales est à l'origine de la brouille entre les deux barons socialistes, cette hypothèse arrache des rires à l'hôtel de ville comme au QG de campagne de Jean-Jack Queyranne.

à lire également
David Kimelfeld engrange de nouveaux soutiens avec l’annonce, ce jeudi, d’un partenariat avec les élus du groupe Synergies. Le nouveau mode de scrutin affaiblit leurs poids politique mais permet au président de la métropole de s’appuyer sur des élus bien ancrés sur l’une des circonscriptions les plus indécises.
4 commentaires
  1. bachibouzouk - 9 décembre 2015

    Mon dieu, mais elle date de quand cette photo de Queyranne? 1992? 1993?

  2. Robes Pierre - 9 décembre 2015

    Visiblement Collomb a quelques soucis de santé, mieux vaut rester au chaud, une tisane et au lit.!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  3. Collombitude - 9 décembre 2015

    La présence de Collomb ne peut que faire perdre JJQ, il y a déjà Braillard , Kimelfed et Najat , la coupe est pleine, il manquerait plus que Sturla et Caro, là la défaite serait vraiment assurée. Beaucoup de gens de gauche raisonnent comme moi, mais le PS continue à être sourd!

  4. Robes Pierre - 11 décembre 2015

    il ne sera pas là non plus pour fêter la victoire de Wauquiez!!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut