Extrapolis Terremer 116
© Tim Douet

Extrapolis : une installation numérique orwellienne

Extrapolis © Tim Douet

© Tim Douet

Dans le cadre du Mirage Festival, Theoriz Crew et BKYC se sont associés pour donner naissance à une installation interactive originale. Le résultat de cette rencontre est un travail ergonomique qui s’appelle “Extrapolis”. Son but ? Donner vie à une illustration en mélangeant le dessin et les arts numériques. Extrapolis, c’est une ville en 3D projetée sur un mur et animée de perpétuels mouvements, dans laquelle nous figurons également.

Les artistes à l’origine d’Extrapolis © Tim Douet

Les “Big Brother” d’Extrapolis © Tim Douet

Grâce à différentes technologies de projection, de réalité augmentée et de vidéo-maping, les deux caméras situées dans la galerie insèrent les spectateurs sur les écrans fictifs de la ville ainsi que dans ses rues. Le tout à la manière d'un Big Brother orwellien, puisque finalement nous nous observons regarder la ville, qui elle-même nous regarde… Les créateurs de ce mur visuel, accompagné d’un fond sonore citadin, ont d’ailleurs semé des petits détails qui renforcent cette idée de société totalitaire : les bruitages sont des extraits de discours de Khrouchtchev…

---

Extrapolis. Jusqu’à dimanche 23 février (vend. et samedi 14h-19h, dimanche 14h-18h), à la galerie Terremer, 4 rue des Pierres-Plantées, Lyon 1er.

à lire également
Le musée des Confluences propose une nouvelle exposition temporaire. Du 21 décembre, demain, au 28 juin 2020, les visiteurs pourront découvrir l’histoire d’insectes extraordinaires : les coléoptères.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut