Maxime : les internautes l’ont-ils poussé à se mettre en danger ?

Maxime aimait prendre des risques pour rapporter les meilleurs clichés. Cet urbexer de 18 ans a perdu la vie la semaine dernière en tombant du pont de La Mulatière. Les internautes, qui saluaient son travail, l’ont-ils ainsi encouragé à aller trop loin ?

Capture d'écran de la page Instagram de Maxime

Capture d'écran de la page Instagram de Maxime

"Un talentueux photographe", "l'un des meilleurs", "Maxime adorait nous offrir des points de vue inégalables sur cette ville qu'il aimait tant"... Les hommages sur les réseaux sociaux n'en finissent plus pour Maxime, 18 ans, mort tragiquement la semaine dernière. Ce jeune urbexer (comprendre : adepte de l'exploration urbaine) a glissé du pont de La Mulatière alors qu'il comptait prendre des photos pour ses réseaux sociaux.

Des risques inconsidérés pour un cliché

Il s'était confié à 20 Minutes quelques jours plus tôt, affirmant : "Je veux découvrir Lyon autrement." Une envie qui le poussait à se mettre en danger. Avec son ami Timothée, il était par exemple monté à mains nues sur le toit de l'Hôtel-Dieu. "Le principal est d'avoir la photo que j'avais en tête", expliquait-il.

Capture d'écran de la page Instagram de Maxime

Capture d'écran de la page Instagram de Maxime

Les parents du jeune homme s’inquiétaient. Maxime avait changé de compte Instagram pour cacher son hobby à sa famille. Certains de ses followers aussi étaient conscients du danger qu'il risquait. "Ça glisse pas ?" lui demande Sylvain alors que l'adolescent vient de poster une photo sur un toit d'église.

Mais la plupart l'encourageaient dans leurs commentaires : "splendide", "énorme", "magnifique"... Depuis l'annonce de sa mort, certains internautes s'interrogent. "Une passion certainement poussée par nos likes..." regrette le compte de Lyon_photos. "Je ne pourrai plus mettre de likes sur les photos de ces acrobates que nous admirons tant", lui répond-on.

Capture d'écran de la page Instagram de Maxime

Capture d'écran de la page Instagram de Maxime

Quelle responsabilité sur Internet ?

Les images violentes, l'incitation à la haine raciale, le harcèlement, l'apologie du terrorisme sur Internet sont autant de délits punis par la loi. Mais, légalement, l'incitation à prendre des risques n'est pas réprimée.

Les plateformes devraient-elles prendre la responsabilité de censurer certains contenus ? "Les réseaux sociaux ne sont que des plateformes de partage et de mise à disposition de contenu sur Internet, explique maître Lorang, avocat en droit de l'Internet. Instagram, par exemple, n’intervient en rien dans la publication des photos et commentaires illicites ou contraires à la santé ou la sécurité publique, qui relèvent uniquement de la responsabilité de leurs auteurs."

"Il serait à mon sens “responsabilisant” pour les jeunes utilisateurs des réseaux sociaux de se voir notifier de temps à autre un message par la plateforme d’hébergement, l’informant que les images ou vidéos publiées sont de nature à lui faire courir un risque ou à la communauté, ajoute pourtant cet avocat. Cette mise en garde semble illusoire cependant au vu de l’état d’esprit de certains médias ou sponsors favorisant, rémunérant même, une prise de risque maximale. Défier la mort, c’est tendance aujourd’hui pour les médias sociaux..."

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut