Steam : le partage de jeux dématérialisés enfin possible

A l’heure où nous sommes de plus en plus nombreux à acheter des produits dématérialisés, ne serait-ce qu’avec nos smartphones, voici une décision qui pourrait être lourde de sens. Steam, la plateforme de vente et de téléchargement de jeux vidéo sur PC, Mac et Linux, vient de dévoiler une nouvelle fonction nommée : "Family Sharing", partage familial en Français.

Ainsi, il sera possible de prêter des jeux de sa ludothèque à ses proches pour qu’ils puissent s’amuser avec sur leur propre machine. Pour éviter de voir fleurir des services de location et autres abus : le prêt est limité à dix ordinateurs, l’intégralité de la bibliothèque est partagée (sauf exception), deux personnes ne peuvent pas jouer en même temps au même jeu sur deux machines différentes, si celui qui prête veut s’amuser à son tour, il est prioritaire et le logiciel se coupe chez "l’emprunteur".

En cas de triche dans un jeu, l'utilisateur principal pourra être puni. Par ailleurs, les jeux qui nécessitent d’être activés sur un système supplémentaire comme Uplay d’Ubisoft ne sont pas compatibles avec la fonction "Family Sharing".

Au final, nous sommes encore loin d’un système qui permettrait de revendre ses biens dématérialisés. Cependant, ce premier pas du géant américain n’est pas négligeable. Il mériterait d’inspirer des entreprises comme Apple ou Google, histoire de faciliter le partage d’applications entre les membres d’une même famille. Steam Family Sharing rentrera en version beta mi-septembre permettant à quelques membres de tester le service en avant-première. On ignore encore quand il sera ouvert à tous.

à lire également
PIerre Hémon (EELV) © Tim Douet / Gérard Collomb © Tim Douet / Sandrine Runel (PS) © Métropole de Lyon / Nathalie Perrin-Gilbert (Gram) © Tim Douet / Raphaël Debû (PC) © Lyon Capitale / Renaud Payre (La Manufacture de la Cité) © Tim Douet (montage LC)
Théoriquement, au lendemain des élections européennes, la gauche pèse près de 40 % à Lyon et dans la métropole. Mais ce score semble illusoire tant les différents partis qui composent cet axe politique sont structurés par des ambitions personnelles, voire des trahisons collectives. Tour d’horizon des sept familles de la gauche lyonnaise. EELV, le clivage du […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut