Rhône : un député s'inquiète des risques du paiement sans contact

Le député du Rhône, Bernard Perrut a interrogé le gouvernement sur les risques du paiement sans contact, ainsi que des virements via téléphone portable.

Faut-il avoir peur des dérives du paiement sans contact, ainsi que des virements instantanés via téléphone portable grâce à un simple numéro de téléphone ? Dans une question adressée au gouvernement, le député du Rhône, Bernard Perrut, soulève plusieurs points sur "la généralisation du paiement mobile instantané".

Les banques françaises ont montré une forte volonté de pouvoir faciliter les virements, avec un numéro de téléphone portable qui pourrait faire office de nouveau RIB. Ainsi, Bernard Perrut questionne : "Plusieurs expériences ont toutefois mis en lumière les failles de sécurité des technologies de communication sans contact telles que le NFC (Near Field Contact) et la relative facilité à intercepter les données échangées de cette façon. Face à ces risques de sécurité, il souhaitait connaitre les intentions du Gouvernement pour accompagner la généralisation du paiement mobile instantané et assurer à ses utilisateurs la protection de leurs données". Le député n'a pas encore obtenu de réponse du gouvernement.

Pour sans contact via téléphone

En matière d'usages, certains cas sont déjà connus : le paiement sans contact présente effectivement un risque. Il suffit à une personne mal intentionnée de frôler les poches et sacs des passants avec un lecteur pour encaisser jusqu'à 30 euros par opération (le montant total des paiements sans contact est plafonné à 100 euros jusqu'à un paiement classique qui permet de le réinitialiser). Pour se protéger, il suffit d'utiliser un étui ou un portefeuille spécial qui permet de bloquer le sans contact. Néanmoins, ce type de vol reste peu courant, car plus contraignant à mettre en place que les méthodes classiques. Du côté de constructeur de téléphones comme Apple, les paiements de ce type doivent être validés par une empreinte digitale ou une reconnaissance faciale, ce qui limite un peu plus les risques de fraude.

Les virements par mobile

Pour les virements via téléphone portable, il reste impératif de protéger son mobile par un mode de verrouillage (vrai code en plus du PIN et non 000000, empreinte, reconnaissance faciale). Les applications bancaires qui permettent d'effectuer les virements sont protégées par un code, là encore si possible, ne jamais choisir des évidences comme 123456 ou 000000. Même si les risques de piratage ne sont jamais à exclure, les escrocs préfèrent utiliser les solutions de facilité et exploiter les failles humaines, manipulant leurs victimes. Bref, rien ne remplacera la vigilance.

1 commentaire
  1. philippechaumont - 2 mai 2019

    Il n'y a pas que sur les telephones Apple que l'on peut verouiller la transaction par empreinte...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut