LES LIVRES DE VOTRE ETE

LE bon bouquin est l'élément indispensable à toute scéance de farniente réussie. Les librairies lyonnaises Decitre, Privat, Passages, Vivement Dimanche et Raconte-moi la Terre, nous ont donc ouvert leur porte et présenté leurs meilleures sélections à glisser dans les valises avant de partir.
Outre les best-sellers qui ont su séduire Agnès de la librairie Privat, comme Istanbul, souvenirs d'une ville du Prix Nobel 2006 Orhan Pamuk, Les dames de nage de Bernard Giraudeau ou encore Intrigue à l'anglaise de Adrien Goetz, certains romans valent le détour. Sous fond de roman historique, à mi-chemin entre le polar et le roman psychologique, Ouest de François Vallejo plonge le lecteur au milieu du XIX ème siècle, dans les mystères et les folies du Baron de l'Aubépine. "'Il y a tout dans ce roman. Des mystères, des questionements sur les relations entre dominés et dominants. C'est un livre perturbant et magistralement construit'' résume Sandrine de la librairie Decitre. Dans un style très différent, La petite trotteuse de Michèle Lesbre (disponible au format poche) ou La peau froide de l'écrivain catalan Albert Sánchez Piñol apparaissent comme les bonnes pioches à qui veut allier lecture détente et intelligente. Tout comme Délivrez-moi de Jasper Forde, "un livre drôle et très vivant pour l'été'' selon Frédérique de la librairie Vivement Dimanche.
Du côté des polars, c'est A poil en civil de Jerry Stahl qui devrait séduire les amateurs de romans policiers un peu délirants. Hélène, de la librairie Passages, a visiblement adoré "'cette histoire qui part dans tous les sens autour d'une femme qui tue son mari et qui se tape le flic en charge de l'enquête''. Dans le style un peu barge, on se régale avec Les Pirates ! dans une aventure avec les baleines de Gideon Defoe. Un roman sur les pirates qu'auraient pu écrire les Monty Python, "'un livre plein d'anachronismes et de folie pure dans la pure tradition de l'humour non-sense'' qui a séduit Philippe de la librairie Passages.
Pour celles et ceux qui n'ont pas l'occasion de partir pendant les vacances, la librairie Raconte-moi la Terre est l'endroit idéal pour les bouquins globe-trotteurs parmi lesquels 50o Déserts brûlants de Philippe Frey. Une véritable plongée au coeur de la fournaise grâce à des extraits de journaux de bord et aux réflexions sur les grands espaces arides. A moins que les lecteurs en mal de voyage choisissent la gastronomie comme ultime échappatoire. Chez Decitre, le livre de Chantal Pelletier, Voyage en gourmandise, sera pour eux le bouquin essentiel pour satisfaire leur curiosité et leur gourmandise.
La BD n'est pas en reste avec, pour les ados, Anges de Berlin de Sylvie Deshors ou la parution en un seul volume des 4 tomes de Persepolis à l'occasion de la sortie du film d'animation de Marjane Satrapi.
Enfin, au rayon jeunesse, Le parapluie de Madame Hô de Agnès de Lestrade et Martine Perrin risque d'entousiasmer les petits dès 4 ans grâce à la remarquable qualité de ses illustrations.

Douze bons bouquins pour partir en vacances
Parce que certains livres méritent d'avoir une seconde vie avant la rentrée littéraire de septembre, les libraires indépendants ont élu leurs coups de coeur. Sous le parrainage de Laure Adler, ils ont réuni douze livres, parus cet hiver, qui n'ont pas eu le succès qu'ils méritent. Ainsi, le lecteur estival en quête d'un vrai bon bouquin pour l'été, trouve une sélection éclectique parmi laquelle les romans des Lyonnais Virgine Ollagnier ( Toutes ces vies qu'on abandonne, Ed. Liana Levi) et Robert Alexis, qui livre après La robe, un récit d'un autre temps et d'une épaisseur incroyable, La Véranda. Les Adolescents troglodytes d'Emmanuelle Pagano ( Ed. POL), Ouest François Vallejo (Ed. Viviane Hamy) ou encore Pas facile de voler des chevaux, Per Petterson (Ed. Gallimard) s'ajoutent à la sélection de cette opération nationale.
Retrouvez l'ensemble de la sélection sur www.etedeslibraires.fr

Les coups de coeur de nos libraires

Agnès, libraire chez Privat a choisi :
La Théorie des cordes de José Carlos Somoza, Ed. Actes Sud
"'S'il n'y avait qu'un seul livre à lire cet été, ce serait celui-ci. C'est un livre vraiment génial qui séduit le lecteur dès les premières pages grâce à la force de narration de l'auteur. José Carlos Somoza est un réfugié cubain qui vit maintenant en Espagne, où il a étudié la médecine et la psychiatrie. Il traite donc l'intrigue en la nourissant de ses connaissances en psychologie, dans une ambiance assez noire typique du style baroque espagnol. Somoza recrée un univers mental et invite le lecteur à comprendre la théorie des cordes, une théorie qui permettrait d'ouvrir le temps. L'auteur porte les énigmes de la physique au cœur d'un roman très psychologique, dans lequel des expériences scientifiques vont poursuivre les héros. Pourvu que le nouvel Indiana Jones lui ressemble !''
Sylvain, libraire à la librairie Passages a choisi :
El Capitan d'Olivier Salon, Ed. Guérin
"'C'est un vrai coup de coeur. Olivier Salon retrace, dans un sorte de long poème en chapitres, l'ascension d'un sommet dans le Yosemite en Californie, El Capitan. Même pour les gens qui ne sont pas des fanatiques de la montagne ou de l'alpinisme, c'est un livre vraiment original et remarquablement bien écrit. On a l'impression de vivre cette ascencion grâce à un récit d'escalade original, d'une force incroyable. Guérin a l'habitude d'éditer des livres sur l'escalade, sur la montagne, mais là, c'est un peu un livre à part.''

Sandrine, libraire chez Decitre n'a pas réussi à choisir entre :
L'amour est très surestimé de Brigitte Giraud, Ed. Stock
et Déneiger le ciel d'André Bucher, Ed. Sabine Wespieser
"'Ce sont deux livres qui ont vraiment marqué ce début d'année. L'amour est très surestimé de Brigitte Giraud est un ensemble de récits sur l'amour et la fin de l'amour. Il n'y a pas un mot de trop, la forme courte est très efficace et l'auteur arrive à éviter remarquablement le pathos grâce à une retenue incroyable. C'est un livre à lire à tout prix, tout comme Déneiger le ciel de André Bucher, sorte d'introspection d'un homme qui part, à pied et dans la neige, à la rencontre de son fils. C'est un roman dans lequel la nature devient un personnage avec des textes d'une très grande poésie, une poésie de l'intime et du retour sur soi.''

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut