iBooks abandonne le bois, la fin définitive du skeumorphisme

Comme c'était prévu avec le lancement d’iOS, Apple abandonne définitivement le design de type skeumorphisme et efface de ses tablettes et smartphones toutes les traces de son passé. Dernier symbole graphique de l’ère Steve Jobs à tomber : le bois d’iBooks laisse sa place au... vide.

Le skeumorphisme cher à Steeve Jobs est bien mort chez Apple. Ce courant de design consistait à créer des applications dont l'apparence devait rappeler leurs usages, selon les codes visuels du monde "physique". Durant plusieurs années, l’iPhone et l’iPad ont été envahis par le skeumorphisme permettant aux néophytes de comprendre immédiatement la fonction d’une application sans devoir lire le moindre manuel d’utilisation. Dans cette idée, l'application Notes ressemblait à un carnet de notes papier, le Game Center, dédié au jeu, prenait la forme d'un tapis de casino.

L’ère du flat-design

Avec iOS 7 et en faisant confiance au désigner Jonathan Ive, Apple a tourné une fois pour toutes la page du skeumorphisme pour embrasser l'ère du « flat-design ». Terminées les ressemblances entre le monde réel et virtuel, place à la rupture graphique radicale avec des designs composés de lignes droites fines, de constructions minimalistes et des couleurs chaudes presque fluorescentes. Progressivement, Apple a mis à jour ses applications maison, remplaçant ainsi le skeumorphisme d’autrefois par le flat-design d’aujourd’hui. Dernier symbole en date à tomber, iBooks, l’application de livres numériques, laisse tomber la bibliothèque en bois pour la remplacer par du blanc, le vide en somme. Même constat lors de la lecture d’un ouvrage. Alors qu’auparavant les pages ressemblaient à celles d’un vrai livre, avec couverture, reliure, ombre et texture du papier. Dorénavant, il faut se contenter de caractères noirs sur fond blanc. Presque toutes les applications officielles d’Apple sont aujourd’hui en flat-design et le skeumorphisme devrait bientôt être de l’histoire ancienne.

Pour les applications tierces, point de salut

Dans ce contexte, la situation n’est plus tenable pour les développeurs d’applications tierces qui à leur tour abandonnent la tendance de design d’il y a encore six mois pour opter pour la nouvelle. Point de salut pour ceux qui s’y refuseraient, l’aspect visuel de leur création prend des allures de vieilleries en voie d’extinction. Le passage au flat-design semble donc inéluctable. Les grands du secteur n’ont pas attendu d’être ringardisés, à l’image de Facebook qui a transformé entièrement l’aspect de son application officielle. Le monde devrait être un peu plat (flat en anglais) pendant quelques années, jusqu’à ce qu’une nouvelle tendance face son apparition ? Qui sait, peut-être un revival du skeumorphisme ?

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut