Hackathon à Lyon : 24h pour imaginer le futur

Organisé sous l'égide de l'association la Cuisine du web, un concours de prototypes d'applications a réuni une cinquantaine de programmeurs et web designers ce week-end.

Réaliser un prototype fonctionnel et testable en 24 heures de façon collaborative : voici le concept d'un hackathon. Ce week-end, c'est le collectif Fhacktory qui a regroupé une cinquantaine de programmeurs et web designers répartis en douze équipes, dans les locaux de la Cuisine du web, Lyon 7e. Ici, l'esprit bricoleur est mis en avant et le risque technique prime sur l'idée théorique. Si aucun prix n'est attribué à la fin, un jury d'experts désigne les plus talentueux du week-end. Toon et Benjamin, organisateurs de l'événement, ont chapeauté ces 24 heures d'expérimentation.

Comment s'organise un concours comme celui-ci ?

Les participants ont 24 heures non stop pour donner forme à leurs idées. Ce week-end, ils ont démarré samedi à 13h et avaient jusqu'à aujourd'hui, même heure. Les participants commencent par présenter leur projet avant que les équipes se forment. A la fin, les équipes font chacune une démonstration. L'ambiance est vraiment conviviale, sans esprit de compétition. Les gens viennent ici pour le plaisir et pour pousser plus loin des idées "risquées" qu'ils ne pourraient pas expérimenter ailleurs, au sein d'une entreprise par exemple, mais qui peuvent avoir, à terme, un réel intérêt technologique ou économique.

Quels types d'applications ont été créés ?

Nous avons vu beaucoup de robotique. Par exemple, un prototype de robot piloté par un casque de réalité virtuelle, équivalent au Google Cardboard, a été construit. Avec un système de téléphones mobiles implantés dans le casque et dans le robot, on a pu se rendre compte de ce que voyait le robot. Une autre équipe a créé un tee-shirt interactif relié à un gobelet : quand on boit dans le verre, une animation s'allume sur le tee-shirt. On trouve aussi des projets plus axés sur le développement de logiciels et sur la programmation.

 

Vous vous revendiquez comme un hackathon indépendant.

Oui, à l'issue du concours, les participants sont tous propriétaires de ce qu'ils ont créé. Ça ne se passe pas toujours comme ça. Certains hackathons sont étiquetés et servent à l'intérêt des organisateurs ou d'une entreprise.

Comment peut-on voir ce qui a été réalisé ?

Les programmeurs mettent en ligne leur application sur GitHub, une plateforme de gestion de fichiers vidéo en libre accès. Nous organisons aussi des Fhacktory découvertes. Ce sont des ateliers d'initiation aux objets connectés, accessibles à tout public. Le prochain aura lieu les 14 et 15 mai.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut