Faut-il acheter les DLC de Call of Duty Advanced Warfare ?

Plus de six mois après sa sortie, Call of Duty Advanced Warfare reste l'un des meilleurs jeux multijoueurs sur PC, PS3, PS4 et Xbox 360 et One. Les DLC Havoc et Ascendance sont déjà disponibles, deux autres arriveront bientôt. Ces contenus additionnels sont-ils vraiment utiles ?

69 euros le jeu à sa sortie, 49 euros pour obtenir quatre packs de contenus supplémentaires (DLC), les voies de Call of Duty Advanced Warfare peuvent paraître impénétrables. Avec un soupçon de provocation, on pourrait presque avancer qu'il faut débourser 118 euros pour tout avoir (hors promotion). Cela serait oublier que Call of Duty Advanced Warfare se suffit déjà à lui-même avec de nombreux contenus de base et qu'il est tout à fait possible de s'amuser de très longues heures sans devoir craquer pour les quatre DLC (lire notre test ici). Ces derniers proposent chacun quatre cartes supplémentaires, un chapitre du mode Exo-zombies et une nouvelle arme. Deux sont déjà sortis : Havoc et Ascendance. Ils peuvent être achetés à l'unité au prix de 14,49 eurosl, e season pass qui propose les quatre packs est à 49 euros. Le décor est planté : faut-il acheter les DLC de Call of Duty Advanced Warfare ?

Ascendance prend le dessus sur Havoc

Havoc n'était pas franchement le DLC le plus incontournable de la saga Call of Duty. Ses quatre cartes sont pour la plupart sympathiques, mais sans grande originalité. Elles ont surtout permis aux joueurs d'explorer de nouveau terrain de jeu et varier les plaisirs. La map Drift a au moins le mérite de sortir de l'ordinaire avec son petit village de montagne où il est possible de s'amuser avec la verticalité jusqu'à ce qu'une avalanche vienne emporter tous ceux qui ne se sont pas mis à l'abri. Un coup de coeur sur quatre, cela reste peu. Heureusement, de son côté, le DLC Ascendance a proposé un peu plus de variété. La carte Perplex et ses appartements conteneurs qui bougent plaira à ceux qui ont envie de prendre de la hauteur. Tout espoir de victoire nécessitera précision et nervosité. De son côté, la carte Climate peut vite devenir le paradis des snipers, tout le contraire de Chop shop où c'est le corps à corps qui permettra de faire la différence. Ascendance a relevé le niveau. S'il ne fallait prendre qu'un seul DLC pour l'instant, ce serait bien celui-là. Il propose également le nouveau mode grappin qui rajoute encore plus d’hystérie à l'ensemble.

Un mode zombie jouissif

À ce stade-là, certains se diront qu'ils pourront faire l'impasse sur ces DLC. Malgré les apparences, le mode Exo Zombies parvient à faire pencher la balance. Véritable jeu dans le jeu, il permet à quatre joueurs de faire équipe pour survivre face à des hordes de zombies et d'incarner des personnages avec les visages des acteurs John Malkovich, Bill Paxton, Rose McGowan et Jon Bernthal (pour la parité, on repassera). Dans un monde idéal, on aurait aimé des dinosaures ou autres bestioles, l'overdose de morts vivants commence à se faire de plus en plus forte. À deux doigts de la rupture, Exo-Zombies arrive quand même à se détacher d'autres jeux du même genre. Cette fois-ci les créatures sont équipées d'exosquelettes et sont plus agressives et rapides que leurs cousines de la saga de Romero, voire de Left 4 Dead. Dès lors, à condition de jouer avec des amis ou d'autres participants qui comprennent le sens du mot coopération, Exo-Zombies devient très vite plaisant. Le piège se ressert, on se retrouve à aimer ce mode et à avoir envie d'acheter les autres DLC, histoire de progresser dans cette aventure. Les fans de Call of Duty pourront craquer. Pour les autres, l'achat peut être envisagé s'ils ont déjà fait le tour de toutes les autres cartes et souhaitent continuer les hostilités. On attendra les deux autres DLC pour se prononcer totalement sur tout le contenu supplémentaire, mais pour l'instant, les morts vivants ont encore gagné, foutus zombies...

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut