Comparatif FIFA 13 VS PES 2013 : dernier match avant la nouvelle génération de consoles

PES 2013, FIFA 13, deux titans des jeux vidéo de football qui s'affrontent chaque année lors de la rentrée. Alors que la Saga pro évolution soccer a dominé son adversaire sous l'ère PS2, Fifa est parvenu à devenir l'ultime référence sur PS3 et Xbox 360. Le match de cette année prend des allures de finale. L'année prochaine, les deux sagas pourraient bien s'affronter sur PS4 et Xbox 3.

Le temps semble s'être écoulé à toute vitesse depuis 2001 et la sortie de Pro Evolution Soccer (PES) en Europe. La simulation de Konami est parvenue à bouleverser les jeux de foot pendant près de six ans avant d'être subitement ringardisée par l'arrivée de FIFA 08 en 2007. Incapable de négocier le virage de la PS3 et de la Xbox 360, PES n'a pourtant jamais abdiqué. Les versions se sont suivies au gré des années, apportant multiples améliorations. Le roi FIFA était tout simplement intouchable et n'a jamais faibli. Alors que chaque nouvelle version laissait penser qu'Electronic Arts allait s'endormir sur ses acquis, le géant américain a toujours su garder une avance impressionnante. PES 2013 VS FIFA 13, les deux ennemis se retrouvent une nouvelle fois sur PS3 et Xbox 360, avant peut-être de changer de terrain l'année prochaine avec l'arrivée des nouvelles consoles.

Graphismes et technique :

PES 2013 : Les consoles arrivent à la fin de leur potentiel. Les graphismes stagnent pour les deux jeux. PES 2013 offre toujours des visages particulièrement détaillés mais frôle parfois la faute de goût sur certains joueurs moins célèbres. Les mouvements manquent parfois de naturel et les collisions entre les corps ne sont pas toujours parfaitement gérées. Par ailleurs, l'intelligence artificielle des joueurs contrôlés par la console est parfois plus que médiocre. Néanmoins, malgré ces petits défauts PES possède une très bonne physique de balle qui apporte un peu plus de réalisme.

FIFA 2013 : Plus joli, le rendu de Fifa est aussi le plus propre. Tout est parfois un peu trop parfait chez Electronic Arts. Les joueurs suivent la balle du regard en permanence, les mouvements et collisions sont parfaitement retranscrits sur le terrain et l’intensité ne baisse jamais. Visuellement FIFA est toujours beau, même s'il n'évolue pas beaucoup par rapport à son aîné. Le "first touch control" fait son apparition : les joueurs commettent désormais des erreurs en fonction de l'action sur le terrain. Une petite innovation qui rend le jeu encore plus réaliste. Toujours au rendez-vous "défense tactique" est une nouvelle fois une réussite et permet d'être encore plus stratégique. Enfin, l'intelligence artificielle semble avoir été améliorée par rapport à l'édition 2012.

Vainqueur : FIFA 2013 par KO

Jouabilités / Prises en main :

PES 13 : PES offre enfin un mode entièrement manuel pour le plus grand plaisir des techniciens. Le jeu reste plus arcade que son adversaire et plaira à ceux qui n'ont pas envie de passer des heures à s’entraîner. Très accessible, il permet de se lancer dans des matchs au rythme rapide, limite surréaliste. Les amateurs de football arcade se régaleront tandis que ceux qui cherchent un peu plus de réalisme, sans atteindre le niveau de FIFA, pourront toujours jouer sur les réglages.

FIFA 2013 : Facile à prendre en main, difficile à maîtriser, tel pourrait être le slogan de FIFA 13. Le niveau de personnalisation est poussé au maximum : il est possible de configurer entièrement la maniabilité et les actions automatiques pour adapter le jeu à son niveau. Les passionnés pourront entièrement jouer en manuel et ne laisseront aucune place au hasard. Les matchs sont d'une intensité rare. En ligne ou dans les modes de difficultés les plus élevés, chaque but entraîne une grande jubilation.

Vainqueur : FIFA, mention à PES

Contenus :

PES 13 : Peu de contenus pour PES mais que du bon. Le jeu accueille enfin le championnat de Série A du Brésil, tandis qu'il possède toujours la licence de la ligue des champions en exclusivité. De la musique mythique à l'habillage, tout est là pour revivre le grand évènement européen. Les excellents modes Ligue Masters et Vers une légende complètent le tout avec efficacité. Seul bémol, les commentaires de Darren Tulett sont inutiles et exaspérants.

FIFA 13 : Beaucoup de contenus, que du bon. FIFA multiplie les modes de jeux au point qu'il va être difficile d'en faire le tour en quelques semaines. Les classiques championnats sont renforcés par l'arrivée de la saison Live 2.0. Chaque semaine, il est possible de rejouer les matchs du moment avec la vraie condition physique des joueurs, ainsi que leurs blessures. Mieux, les commentaires s’adaptent à l'actualité du club. Autre morceau de choix, FIFA Ultimate Team permet de réunir son équipe de rêve dans un mode qui combine carte à collectionner et jeu de foot. Enfin, très bonne idée, les temps de chargement se font oublier. Durant ces derniers, le joueur pourra s'entrainer grâce à des petites épreuves techniques et découvrir toutes les subtilités du gameplay. Véritables jeux dans le jeu, ils sont tout simplement addictifs.

Vainqueur : FIFA 13

Verdict : FIFA était tout simplement trop en avance

PES continue sa progression, mais le roi FIFA est hors de sa portée. Malgré de nombreux efforts, le jeu vidéo de Konami n'est pas parvenu à ébranler la domination d'Electronic Arts sur cette génération de console. Le nouveau FIFA 13 reste donc le meilleur jeu de foot de cette année. PES n'aura jamais abandonné, mais part tout simplement avec trop de retard. Les amateurs d'arcade, de football champagne et de scores fleuves prendront beaucoup de plaisir avec cet opus. De son côté FIFA répond aux attentes et devient une nouvelle fois la référence incontestable. Grâce à un contenu gargantuesque, il occupera plus d'un joueur pendant de longues heures. Le roi n'est toujours pas mort, vive le roi.

Versions testées : PS3 et XBOX 360

FIFA 13 ET PES 2013, sur PS3, XBOX 360, PC, 69 euros, voire moins suivant les boutiques.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut