Best job in the world, entretien d'embauche ou casting ?

Sacré concours. Il en restait cinquante, ils sont seize à être retenus. Le mois prochain, les ultimes entretiens réunissent les derniers candidats sur l'île de la mer de Corail sous l'objectif des caméras. L'entretien d'embauche médiatisé vire-t-il télé-réalité ?

En janvier dernier, près de 40 000 personnes dans le monde entier répondait à un entretien d'embauche par vidéo. Les votes des internautes devaient les départager. Et c'est ce qui s'est passé, en deux étapes. De 40 000, ils sont passés à 50 postulants (voir l'interview). Aujourd'hui, ils ne sont plus que seize candidats !

Le Lyonnais Benoît Henry est toujours en piste, seul français parmi quinze nationalités différentes représentées. Les derniers candidats sont maintenant attendus, le mois prochain, sur l'île paradisiaque tant convoitée le temps d'entretiens d'embauches. Ils vivront ensemble et passeront les examens ensemble, activités physiques ou examens écrits de mathématiques. 'C'est pour juger notre esprit d'équipe'. Détendu, le jeune homme considère les autres sélectionnés comme 'd'autres compétiteurs et pas des concurrents'. Alors même que la sélection s'opère sous l'oeil des caméras !

'L'équipe de l'émission 7 à 8 me suivra'. L'étudiant de 23 ans n'a peur ni de l'image qu'il renvoie ni des comportements qu'il peut adopter, en un mot, d'être filmé. 'ça peut être marrant. Je ne craint rien, je suis heureux de ce que je suis. Je suis un mec normal' dit-il. Un mec normal qui vit bien la pression médiatique. 'On sera filmé sous cinq angles' s'amuse Benoît, décidément bien détendu. L'équipe du Queensland, du nom de cet état australien qui organise le concours, a donné autorisation à une télé Internet de poser ses caméras sur l'île. ' Loana, Steve et Julien Doré, c'est fini. La nouvelle télé-réalité cool, c'est 'best job' !' s'est-il exclamé, amusé par la perspective.

Il y a peu de chance que la semaine d'entretiens, du 2 au 7 mai prochain, tourne façon île de la tentation. 'Mais ma copine n'est pas très contente' glisse-t-il. Les candidats sont plutôt déterminés à gagner la place convoitée, vivre là-bas pendant six mois, payé 76.500 euros. Mais, le risque existe que tout ne soit pas 'cool' comme un surfer californien.

Pour l'annonce des résultats, dans la nuit de jeudi à vendredi, Benoît avait organisé une soirée australienne. Avec des amis et des médias ! Ce vendredi, il a pris sa journée pour répondre aux journalistes. Finalement, la pression médiatique qui s'accroît avec la réussite de sa candidature constitue un bon entraînement à la semaine d'entretiens au soleil, sous l'objectif des caméras.

Stéphanie Ména

Photo : Benoït Henry et sa petite amie. Il a déclaré à Lyon Capitale qu'il partirait avec elle.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut