iphone 6

6 bonnes raisons de ne pas acheter l'iPhone 6 ou 6 Plus

L'iPhone 6 est sorti ce vendredi matin. Lors de notre test, nous avons constaté qu'il s'agissait d'un très beau smartphone, puissant et doté d'un excellent appareil photo. Pourtant, nous ne vous le conseillerons pas : six bonnes raisons de ne pas acheter l'iPhone 6.

L'iPhone 6 est enfin disponible à partir de 709 euros sur l'Apple Store. Les retours de la presse sont pour la plupart excellents, peut-être un peu trop, oubliant certains défauts que l'on pardonnerait difficilement à d'autres marques. Apple semble parfois intouchable, entouré d'une aura particulière. Pourtant à y regarder de plus prêt, cet iPhone 6, et son grand frère le 6 Plus, innovent peu se contentant de rattraper le retard pris face à une concurrence toujours plus féroce et moins chère.

L'iPhone 6 est trop cher

Vendu à partir de 709 euros en version 16 Go*, l'iPhone 6 est bien trop cher lorsque l'on étudie ses caractéristiques. Difficile pour Apple de légitimer un tel prix : l'iPhone 6 est loin de proposer ce qui se fait actuellement de mieux en matière de résolution d'écran. Il ne possède pas de lecteur de carte micro SD pour agrandir son espace de stockage, n'est pas personnalisable comme le Moto X et son autonomie reste dans la norme (une journée). L'iPhone 6 dispose d'une très belle finition avec une coque en aluminium ce qui entraine un DAS élevé (lire ici). L'ensemble de ces caractéristiques ressemble davantage à un mobile qui devrait être vendu autour de 500 / 600 euros et non pas 709. Bilan : le consommateur paye surtout la pomme à l'arrière. De même, pour obtenir 64 Go de stockage, bien plus confortable, il faudra opter pour la version à 819 euros (voir point 3). De son côté, l'iPhone 6 Plus débute à 809 euros pour finir à 1 019 euros. Face à lui, on retrouve le LG G3 avec un bien meilleur écran, une mémoire extensible, une batterie amovible, le tout vendu autour de 450 euros.

*L'iPhone 6 disponible à petit prix, accompagné d'un forfait avec engagement de deux ans coûte au final plus cher que lorsque l'on prend un iPhone 6 nu associé à un forfait sans engagement.

Un mobile haut de gamme qui n'est pas étanche

L'oxydation est la deuxième cause de panne des smartphones. Certains constructeurs ont réglé le problème en commercialisant des mobiles étanches, pouvant même tomber accidentellement dans une flaque ou des toilettes sans rien subir. L'iPhone 6 et son grand frère ne suivent pas la mode lancée par des marques comme Sony. Il faudra donc éviter d'utiliser son mobile sous la pluie ou dans une pièce très humide pour ne pas perdre accidentellement la garantie. Les iPhone sont équipés de détecteurs permettant à Apple de savoir s'ils ont pris l'eau et éventuellement de refuser de les prendre en charge. Pour un mobile vendu à partir de 709 euros, l'absence d'étanchéité passe mal. Il faudra faire davantage attention à son précieux et fuir tout élément aquatique.

Un produit déjà obsolète ?

À peine sortis et déjà obsolètes ? Les iPhone 6 et 6 Plus n'embarquent qu'un seul gigaoctet de mémoire vive (RAM). Cela n'est pas grave pour l'instant. Apple a toujours su soigner son système d'exploitation iOS pour mobile. Ce dernier reste peu gourmand en RAM et l'optimisation reste excellente. Il serait malhonnête de dire l'inverse pour les iPhone, mais demain ? Un seul gigaoctet suffira-t-il quand on sait que les programmes sollicitent toujours plus les mobiles ? L'arrivée de fonctions comme l'affichage de plusieurs applications en même temps sur le même écran pourrait demander plus qu'un seul gigaoctet. Les iPhone 6 et 6 Plus sont sans doute les derniers produits Apple à embarquer cette quantité de RAM. À l'avenir, deux gigaoctets seraient plus probables et surtout confortables. De même, il est plus sage d'éviter dès maintenant les iPhone 6 avec 16 Go d'espace de stockage. Les utilisateurs risquent d'être rapidement à l'étroit. Les applications sont de plus en plus lourdes et 16 Go se remplissent très vite. Faute de lecteur de carte micro SD, impossible d'agrandir tout cela. Optez pour 64 Go dès le début pour être tranquille quelque temps.

L'autonomie et une batterie non amovible

Il va falloir se faire une raison : l'iPhone 6 ne marquera pas une révolution en matière d'autonomie. En usage normal ou légèrement intensif, le smartphone tiendra une journée. Ceux qui aiment jouer, surfer sur le net ou regarder des vidéos devront recharger leur mobile avant la fin de la journée. Après, il est toujours possible de baisser la luminosité de l'écran, couper la synchronisation, les boites mails et les réseaux sociaux pour gagner en autonomie... Dans ce cas-là, autant prendre un Nokia 3310 qui fera la même chose. L'autonomie de l'iPhone 6 demeure décevante pour un smartphone vendu à 709 euros, surtout lorsqu'on la compare à celles des Galaxy S5 ou LG G2, références du genre. Avec l'iPhone 6, la pilule passerait mieux s'il était possible de changer facilement la batterie en cours de journée et repartir ainsi avec un smartphone chargé à bloc sans passer par une prise de courant. Cela n'est pas possible, Apple ayant décidé d'empêcher l'accès au précieux composant. Même lorsqu'elle montrera des signes de fatigue, au bout de quelques années, il faudra passer par le service après-vente d'Apple pour remplacer la batterie. La durée optimale d'une telle pièce est d'environ deux ans.

Avez-vous réellement besoin d'un iPhone 6 à 709 euros ?

La question peut sembler stupide, pourtant, elle mérite d'être posée avant d'acheter le nouveau bébé d'Apple : avez-vous réellement besoin d'un iPhone 6 à 709 euros, voire plus. Si vous ne pouvez pas vous passer du système d'exploitation iOS, exclusif aux produits Apple, vous avez déjà une partie de la réponse. Cependant, si vous souhaitez avoir un smartphone pour faire simplement des photos, passer des appels, lire vos mails, jouer à des petits jeux comme Angry Birds, surfer sur Internet et aller sur les réseaux sociaux : un smartphone à moins de deux cents euros pourrait largement suffire. De même, du côté du haut de gamme, les mobiles de Samsung ou LG, fonctionnant avec Android, proposent des alternatives crédibles bien moins chères (autour de 400 euros). Le constat est identique pour les smartphones Nokia sous Windows Phone. Dans ce contexte, avez-vous réellement besoin d'un iPhone 6 ou est-ce juste la pomme à l'arrière qui légitime le fait de mettre 300 ou 400 euros de plus ?

"Think different" : le "Penser différent" est bien loin

Il fut un temps où Apple incarné l'image d'une entreprise résolument à part, prônant le "Think different". Le monde était alors dominé par des géants comme IBM ou Microsoft. Cette époque est révolue : avoir un iPhone est au final faire comme tout le monde. Le smartphone est un marqueur social, mais est présent partout et dans de nombreuses poches. Il est toujours possible de changer de coque pour personnaliser un peu le tout, mais le "Think different" est maintenant ailleurs. D'une certaine manière, ce sont ceux qui optent pour des smartphones à petit prix correspondant à leurs besoins qui pensent à contre-courant. Après tout, si le mobile se casse ou devient obsolète, il aura coûté moins de 200 euros, la philosophie de marques comme Dacia appliquée au monde des smartphones en somme.

1 commentaire
  1. VicoMPF - jeu 23 Oct 14 à 15 h 35

    On peut toujours trouver des raisons de ne pas acheter un smartphone. Certes Apple joue de son image de marque mais on ne peut pas critiquer le fait qu'il produise des téléphones ultra sophistiqués. Il n'y a rien a dire, l'iPhone 6 est vraiment le meilleur smartphone du moment.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut