563 antennes 4G Free Mobile en France : discrète stratégie

Carte des antennes 4G selon Antennesmobiles.fr

Progressivement et en toute discrétion, Free Mobile continue de déployer son réseau 4G en France. Selon le site Universfreebox, l'opérateur compterait désormais 563 antennes dans l'hexagone.

Bouygues, SFR et Orange communiquent massivement sur la 4G et proposent déjà des forfaits. Free Mobile a choisi une stratégie différente en préférant se taire et en installant son réseau sans en faire la promotion, ni l'ouvrir. Ainsi, l'opérateur disposerait désormais de 563 antennes réparties dans toute la France et ayant le droit d'émettre sur la bande de fréquence de 2 600 MHz. Contrairement aux trois autres opérateurs, Free n'a pas remporté de fréquence en 800 MHz, plus efficaces pour une réception à l'intérieur des bâtiments, mais brouillant potentiellement la TNT. Bouygues, SFR et Orange mènent actuellement un test commun à Saint-Étienne pour voir ce qu'il en est.

La stratégie du silence

En préférant la discrétion pour la 4G, Free Mobile fait sans doute le choix d'avoir la plus grande zone de couverture avant de commercialiser des forfaits. Par ailleurs, l'entreprise attend surtout que les Français s'équipent de mobiles compatibles. Une décision qui pourrait payer. Pour l'instant, la 4G ne sert pas à grand-chose si elle n'est pas proposée avec des formules offrant de gros "fair use" (limite mensuelle d'Internet Mobile disponible). Dans une interview accordée à Europe 1, le 8 avril, Xavier Niel n'a pas hésité à se moquer de ses concurrents : "La 4G ? On va essayer de faire une surprise un jour. On va laisser nos petits camarades annoncer les choses qu'ils n'ont pas pour, nous, faire une annonce avec ce que l'on a. La surprise c'est d'avoir quelque chose de nouveau et de révolutionnaire".

Mieux vaut attendre avant de s'engager pour la 4G

Pour leur part, Orange et Bouygues ont fait savoir que les forfaits compatibles 4G qu'ils commercialisaient actuellement étaient à durée limitée et que les prix pourraient augmenter. Une manière de pousser l'abonné à s'engager sur un ou deux ans, qui pourtant semble aujourd'hui anachronique. Difficile de signer un contrat, alors que la France est loin d'être couverte en 4G, que les forfaits sont loin d'être pensés pour cette dernière, et surtout que Free Mobile prépare assurément quelque chose. Les prochains mois pourraient donc être riches en nouveaux changements en matière de téléphonie mobile et mieux vaut attendre avant de s'engager pour de la 4G

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut