Il vous reste 100 % de l'article à lire.Article réservé à nos abonnés.Connectez vous si vous êtes abonnésOUAbonnez-vous
Début juillet, le gestionnaire de la Cité de la Gastronomie, à l'Hôtel-Dieu (Lyon 2e), avait annoncé la fermeture de la Cité. La Métropole de Lyon a voté lundi la résiliation du contrat qui le liait au gestionnaire du lieu. La Métropole devra rembourser 1,7M d'euro.
Portrait. Fabien Chalard (ex-KPMG) s’est fait connaître à Lyon au début des années 2000 avec Le Comptoir de la Bourse, où se donnait rendez-vous le tout Lyon. Julien Géliot était harpiste à l’Opéra de Paris. Leur duo est aujourd’hui incontournable dans le Landerneau des casseroles lyonnaises.
Dans la jungle des restaurants italiens, difficile de s’y retrouver. Pour lutter contre les contrefaçons ou l’Italian sounding (produits d’imitation évoquant l’Italie), défendre l’histoire et la culture italiennes, le gouvernement italien a lancé le label Ospitalità italiana. À Lyon, la chambre de commerce et d’industrie italienne vient de dévoiler le nom des tables 100 % “cucina […]
Gilles Fumey est géographe à la Sorbonne et spécialiste de l’alimentation et analyse la place de la gastronomie à Lyon et son lien avec le terroir lyonnais. Lyon Capitale : Pourquoi l’alimentation n’a-t-elle jamais été un grand sujet pour les géographes ? Gilles Fumey : Qui se souciait d’alimentation il y a cinquante ans ? […]
Lever de rideau ! Après 78 jours confinés, privés de sorties, c’est le grand retour des terrasses. Covid-19, aussi despotique soit-elle, nous a rappelé notre relation aux restaurants, qui sont un peu plus qu’une simple affaire d’assiette. Ce sont des lieux qui nourrissent autant les corps que les âmes, terreau des tourbillons de la vie, […]
Le cuisinier d'origine ligérienne Pierre Gagnaire (dix-huit restaurants et l'un des chefs les plus étoilés du monde) était à Lyon ces deux derniers jours pour un repas à dix mains au Neuvième Art (Lyon 6e) et la présentation d'un nouveau livre. Lyon Capitale l'a rencontré.
Pas d'image
Si lorsqu'on évoque la Chandeleur on pense aux crêpes, Lyon peut se distinguer ce jour-là par quelques particularités avec le matefaim et les bugnes.
Le guide Michelin, une fois n'est pas coutume, ne reflète pas les tendances culinaires actuelles.
Avec la rétrogradation de Paul Bocuse de trois à deux étoiles, Lyon semble ne plus compter de restaurant triple étoilé. Mais la réalité n'est pas tout à fait celle-ci.

Posts navigation

1 2 3 4 54 55 56