Le cuisinier d'origine ligérienne Pierre Gagnaire (dix-huit restaurants et l'un des chefs les plus étoilés du monde) était à Lyon ces deux derniers jours pour un repas à dix mains au Neuvième Art (Lyon 6e) et la présentation d'un nouveau livre. Lyon Capitale l'a rencontré.
Pas d'image
Si lorsqu'on évoque la Chandeleur on pense aux crêpes, Lyon peut se distinguer ce jour-là par quelques particularités avec le matefaim et les bugnes.
Le guide Michelin, une fois n'est pas coutume, ne reflète pas les tendances culinaires actuelles.
Avec la rétrogradation de Paul Bocuse de trois à deux étoiles, Lyon semble ne plus compter de restaurant triple étoilé. Mais la réalité n'est pas tout à fait celle-ci.
Le maire de Lyon et ancien ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a réagi à midi et demi au retrait par le guide Michelin de la troisième étoile de Paul Bocuse.
Le chef des cuisines de l'Elysée, le Meilleur Ouvrier de France Guillaume Gomez, réagit ce matin sur son compte Twitter à la perte de la troisième étoile du restaurant Paul Bocuse.
Christian Têtedoie
Christian Têtedoie (1 étoile à Lyon), président des Maîtres Cuisiniers de France (la plus importante association de chefs du monde) et Régis Marcon (3 étoiles à Saint-Bonnet-le-Froid), et Président du Comité international d'organisation du Bocuse d'Or témoignent de la perte de la troisième étoile de la maison Bocuse.
Le 24 novembre dernier, Lyon Capitale a testé la nouvelle carte du restaurant trois étoiles de Paul Bocuse, à Collonges. Les inspecteurs du guide Michelin l'ont-ils eux aussi testé ? 
Paul Bocuse rétrogradé à deux étoiles par le guide Michelin. Lyon en colère. La “bible” de la gastronomie qui descend le “pape” de la gastronomie, forcément ça fait jaser et les Lyonnais éructent.
Le guide Michelin a choisi de rétrograder L'Auberge du Pont-de-Collonges de Paul Bocuse. Trois étoiles depuis 1965, l'établissement n'en aura plus que deux. Pourtant, en 2019, cette grande maison de Lyon avait fait sa révolution. 

Posts navigation

1 2 3 4 53 54 55