Pas d'image
En vue des élections départementales des 22 et 29 mars prochains, l’UMP a présenté la liste de ses candidats dans le Rhône.
Collomb mercier  © Tim Douet 05
Les arbitrages financiers sont encore en cours entre le conseil général et le Grand Lyon pour parvenir à la création de la métropole le 1er janvier 2015. Au-delà de la répartition des dépenses sociales, d'autres points, plus anecdotiques, sont scrutés : à commencer par le nombre d'arbres qui seront à la charge de chacune des deux collectivités.
Pas d'image
50 849, c'est le nombre d'allocataires du RSA dans le Rhône au 30 mai 2014. 85% d'entre eux sont domiciliés dans le Grand Lyon et basculeront, en majorité, à la charge de la métropole au 1er janvier prochain.
Urne_vote
La participation définitive aux élections européennes s'élève à 44,22% dans le Rhône.
Pas d'image
La majorité départementale n'a pas explosé. L'UMP et les centristes de Michel Mercier sont parvenus à trouver un arrangement qui permet aux élus de droite de voter le budget. Quant à Danielle Chuzeville, la présidente, elle se garde la possibilité d'augmenter les impôts dans les prochains mois.
MERCIER
Après la création de la métropole, le département va perdre en taille mais aussi en nombre d’élus. Ils sont actuellement 57 aujourd’hui élus sur 57 cantons. Demain, ils seront 28 pour 14 cantons.
MERCIER
Michel Mercier, sénateur et vice-président du conseil général, se lance dans une tournée départementale pour expliquer le devenir du département restant après la création de la métropole.
Pas d'image
150 bénéficiaires du RSA sont invités par le conseil général aux Nuits de Fourvière.
Collomb mercier  © Tim Douet 05
Ce mercredi matin, la réforme de la décentralisation axée sur les métropoles passaient en conseil des ministres. 72 heures plus tard, les sénateurs Mercier et Collomb réunissaient la presse pour présenter un dossier qu'ils jugent bon. Et pour cause, il épouse tous leurs désirs.
Pas d'image
La taxe foncière augmente (+21% en France entre 2006 et 2011). Mais à Lyon et dans le Rhône, un peu moins qu’ailleurs. Malgré tout si l’accroissement reste "raisonnable", il pèse de plus en plus pour les ménages lyonnais. Et si les collectivités locales en sont bénéficiaires, elles ne sont pas toujours responsables de l’inflation de cette taxe.

Posts navigation

1 2 3 4 5 6