Rhône 2 – Loire 0 (vidéo)

Pour le deuxième derby de la semaine, l’OL s’est une nouvelle fois imposé (2-0). Cette fois-ci à domicile, et en championnat. Et de belle manière. Les Lyonnais grâce à des buts de Briand et Gourcuff ont fait chavirer Gerland de bonheur.

Le derby de l’an dernier avait laissé des traces. Il avait même mis Gerland sens dessus dessous. Jean-Michel Aulas avait même dû se rendre au pied du virage nord afin de s’expliquer avec les fans de l’OL. Samedi soir, plus de quinze minutes après la rencontre, des voix s’élèvent encore des deux principaux kops de Gerland. Cette fois-ci, pas pour vilipender un entraîneur ou pleurer une défaite. Mais bel et bien, pour fêter une nouvelle victoire face à l’ennemi de toujours. Les fidèles des Bad Gones, de Lyon 1950 ou des Rouge et Bleu sont fous de joies. Et l’expriment à l’envi. Les temps ont changé. L'OL a retrouvé une âme et des couleurs. Le scénario s'est inversé, la dynamique est toute autre.

Face à une équipe stéphanoise revancharde, l’OL semble crispé. Et a du mal à développer son jeu. Au terme d'une première mi-temps engagée mais plutôt terne, la 103e opposition de l'histoire entre Lyon et Saint-Etienne semble mal embarquée. Seuls les tribunes jouent leur rôle à fond.

Le début de la seconde mi-temps est marqué par la sortie d'Aly Cissokho, sur blessure, au profit de Dabo, expulsé au bout de six minutes pour un attentat sur Nicolita (52e). L’OL devra finir à 10. Et faire preuve de solidarité.

Des buts bienvenus pour Briand et Gourcuff

En infériorité numérique, l'OL accélère et maîtrise les débats. Jimmy Briand, très critiqué depuis le début de saison devient en quelques secondes, le héros de Gerland. De la tête, il permet à Lyon d’ouvrir le score (1-0, 82e). Le stade s’enflamme. Son deuxième but de la semaine contre les Verts. Saint-Etienne tente de réagir mais se heurte à Hugo Lloris qui d’un arrêt magistral sauve la maison rhodanienne d’une égalisation des Foréziens (84e).

A la dernière minute, Gourcuff, un temps retrouvé, se joue d'un Ruffier, à l'image de son équipe, dépassé (2-0, 90+1). L’Olympique lyonnais a fait preuve de caractère et remporte à nouveau le derby. L'OL ne pourra que très peu savourer ces victoires pourtant si prisées. Mercredi, dans l'antre de Gerland, le Real Madrid est déjà de retour...

Lire aussi  : Les notes des joueurs

à lire également
Le défenseur central de l’OL Mapou Yanga-Mbiwa, le 7 mai 2016 à Décines – Match OL-AS Monaco © Romain Lafabrègue / AFP
Il a accepté de sortir de son silence pour Lyon Capitale. Le défenseur central de l’OL Mapou Yanga-Mbiwa, qui s’entraîne quotidiennement avec l’équipe réserve, a complètement disparu des radars depuis décembre 2017. Arrivé en 2015 en provenance de la Roma, le joueur âgé de 29 ans est sous contrat avec le club rhodanien jusqu’en juin 2020. Mais il ne se fait guère d’illusions : son avenir s’inscrit loin de Lyon.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut