Quand la chance est là !

Vous savez, celle qui désespérait ses poursuivants en début de saison... Les Lyonnais ont en effet gagné à Lille un match qu'ils auraient dû perdre.Â

L'affiche de la 25e journée n'a pas tenu ses promesses. On s'est ennuyé ferme pendant une première mi-temps, dont on ne retient que deux images : Coupet qui se fait marcher sur la tête après avoir sorti, hors de sa surface, un ballon chaud. Et Coupet, qui regarde le ballon rebondir sur sa transversale.

En seconde période, Audel, meilleur lillois, a été récompensé de ses efforts par... le lyonnais Toulalan, qui lui a offert une balle de but après une mésentente avec Cris. Audel n'avait plus qu'à marquer (52e).

Les Lyonnais se sont alors un peu réveillés. Le milieu de terrain n'étant pas à la fête (en l'absence de Juninho et Tiago), les défenseurs lyonnais ont décidé de les "squeezer" pour aller chercher directement les attaquants. Cela a longtemps donné de grandes balles désespérantes vers l'avant. On courait vers une nouvelle défaite lyonnaise. Et puis Baros a obtenu un coup franc. Fred a pris ses responsabilités, évité un mur bien naïf grâce à une combinaison d'école avec Ben Arfa et Toulalan, et envoyé un missile dans la lucarne (83e). Quelques minutes plus tard, Squillaci, du dos, lobait Sylva (89e). L'OL a retrouvé sa chance de champion. C'est déjà ça. On aimerait qu'ils retrouvent aussi leur jeu, mercredi soir, à Rome...

à lire également
L’entraîneur Rudi Garcia pendant le match Lyon-Dijon, le 19 octobre 2019 © Jean-Philippe Ksiazek / AFP
PORTRAIT – Après le renvoi de Sylvinho, Rudi Garcia a été choisi par Jean-Michel Aulas et Juninho pour remettre l’OL en selle. Au grand dam de supporteurs lyonnais déçus de voir l’ancien Marseillais sur le banc lyonnais. Le nouvel entraîneur de l’OL est attendu au tournant.
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut