Pied et Kolodziejczak s'éclatent à Nice

Les deux anciens Lyonnais, Jérémy Pied et Timothée Kolodziejczak réalisent une saison pleine avec l’OGC Nice.

Pied retrouve quelques couleurs

Grand espoir olympien, Jérémy Pied (24 ans) n’a jamais réussi à réellement se faire une place au sein du collectif lyonnais. Pourtant, il avait très bien débuté. Au cours de la saison 2010/2011, il avait disputé 36 matchs et marqué 4 buts sous les couleurs rhodaniennes. Puis a disparu peu à peu de la circulation : 19 rencontres sur la saison 2011/2012 et seulement une seule réalisation. Pas dans les plans de Rémi Garde, il quitte l’OL fin août 2012 pour s’engager 4 ans à l’OGC Nice en échange de Fabian Monzon. Claude Puel, qui l’avait lancé à Lyon, lui a immédiatement fait confiance sur le côté droit de l’attaque azuréenne. Depuis son arrivée, le natif de Saint-Égrève (Isère) a débuté à 17 reprises en Ligue 1 et réalisé 3 passes décisives.

L’avis de Vincent Menichini, journaliste sportif à Nice-Matin :

« Une adaptation freinée par les blessures. Dès sa première titularisation à Bordeaux (1-1), il est obligé de quitter ses partenaires à la dixième minute à cause d’un problème à la cuisse. En fait, à chaque fois qu’il revenait bien dans l’équipe, il s’est fait mal… Il lui manque aussi ce petit but pour le libérer. Dans l’état d’esprit, c’est un quelqu’un d’irréprochable. Jérémy (Pied) fait tout de même parti du 11 type de Claude Puel. Il lui a manqué ce petit brin de réussite et de la continuité. C’est un garçon qui marche au mental et à la confiance. Il a tendance à se poser beaucoup de questions. Mais cela reste un bon joueur ».

L’explosion au plus haut niveau de Kolodziejczak

Le latéral gauche, Timothée Kolodziejczak (21 ans) vit une carrière pleine de rebondissements. Formé au RC Lens, il rejoint l’Olympique lyonnais sous forme de prêt avec option d’achat afin de compenser le départ de Fabio Grosso à la Juventus de Turin. L’option d’achat fixée à trois millions d’euros est vite levée par les dirigeants lyonnais. Entre Rhône et Saône, le jeune gaucher n’a quasiment connu que la CFA. En effet, entre 2008 et 2012 il a participé à 14 matchs avec les professionnels contre 61 avec les jeunes. Le 26 juin 2012, il signe un bail de 4 ans chez les Aiglons. « Kolo » est depuis devenu un véritable cadre du dispositif niçois. Le natif d’Avion (Nord Pas-De-Calais), a disputé 34 des 35 rencontres de l’OGCN en Ligue 1 cette saison.

L’avis de Vincent Menichini :

« C’est la super pioche. Il n’a loupé qu’un seul match à Reims pour cause de suspension et réalise une saison plus que pleine. Une régularité impressionnante. Même s’il a connu un match compliqué à Evian, la semaine dernière (défaite 4-0) à l’image de l’équipe. A Nice, il fait l’unanimité à tous les niveaux que ce soit sur le terrain ou en dehors. C’est le petit protégé de Claude Puel. Dans le groupe, il l’appelle même le fiston, ou plutôt le deuxième fiston (rires) (Ndlr : Grégoire Puel évolue à Nice cette saison). Il en est à trois passes décisives, c’est un joueur qui est dur sur l’homme, qui va haut. « Kolo » se distingue comme étant un des meilleurs latéraux de Ligue 1 ».

à lire également
Le défenseur central de l’OL Mapou Yanga-Mbiwa, le 7 mai 2016 à Décines – Match OL-AS Monaco © Romain Lafabrègue / AFP
Il a accepté de sortir de son silence pour Lyon Capitale. Le défenseur central de l’OL Mapou Yanga-Mbiwa, qui s’entraîne quotidiennement avec l’équipe réserve, a complètement disparu des radars depuis décembre 2017. Arrivé en 2015 en provenance de la Roma, le joueur âgé de 29 ans est sous contrat avec le club rhodanien jusqu’en juin 2020. Mais il ne se fait guère d’illusions : son avenir s’inscrit loin de Lyon.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut