Gilles Simon lors de la 2e édition de l’Open Parc de Lyon ©R.Lopez

Open Parc Lyon : une finale Gilles Simon - Dominic Thiem

Au Parc de la tête d'Or, la finale de la 2e édition du tournoi de tennis de l'Open Parc opposera cet après-midi le Français Gilles Simon à l'Autrichien Dominic Thiem.

Un quatorzième titre sur le circuit principal pourrait être au bout de la raquette de Gilles Simon, qualifié pour la finale du tournoi ATP de Lyon. Après sa victoire contre le Britannique Cameron Norrie, le Niçois a l'occasion de succéder à Jo-Wilfried Tsonga, vainqueur de la première édition du tournoi. Mais la tâche ne sera pas aisée : le 75e joueur mondial se trouvera à partir de 14h30 face au 8e joueur mondial, l'Autrichien Dominic Thiem.

"Nous allons maintenant essayer de gagner cette finale mais ce sera très dur", a concédé le joueur. "Il faut savoir profiter de ces moments-là. Pour Roland-Garros, je me présente un peu plus en confiance et plus fatigué aussi. On va voir pour Roland, c'est proche et aussi très loin. Je suis heureux d'être en finale à Lyon. Le match sera important et je vais tenter de faire le maximum et de rester concentré là-dessus". Face à lui, l'Autrichien Dominic Thiem a vécu un véritable marathon. Après un quart de finale arrêté contre Guillermo Garcia-Lopez à cause de la tombée de la nuit, il a enchaîné la même journée une victoire en trois sets en demi-finale contre Dusan Lajovic (68e joueur mondial).

Dès 12h15, le court central installé au parc de la Tête d'Or sera d'abord occupé par la finale du double. Elle opposera l'Australien Nick Kyrgios et l'américain Jack Sock au Néerlandais Matwé Middlekoop et au tchèque Roman Jebavy. En demi-finale, les Anglo-saxons s'étaient imposés avec brio en deux sets face à Guillermo Garcia Lopez et Divij Sharan.

Lire aussi : Tennis - Open Parc : comment Thierry Ascione attire de grands joueurs

 

à lire également
julien Benneteau
Hier, le tennisman Julien Benneteau disputait le dernier match de sa carrière. Le match s’est soldé par une défaite face à Jan-Lennard Struff. Une fin qui n'entache pas sa longue et belle carrière. L’année 2018 devait marquer le clap de fin. "Ce fut un honneur de jouer devant vous […] je ne vous oublierai jamais, […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut