OL : voyager et vaincre

Moribonds en déplacement depuis le début de saison, les Lyonnais seraient bien inspirés de s’imposer dimanche soir à Lens, en clôture de la 14ème journée de Ligue 1, afin de s’installer plus durablement dans la première partie du classement.

Plutôt à l’aise à Gerland, hormis l’affront lors du derby, l’OL éprouve, en revanche, beaucoup plus de mal hors de ses bases. Les chiffres demeurent implacables. En six déplacements, et donc sur 18 points possibles, l’OL n’en a pris que cinq. La 17ème formation de Ligue 1 à l’extérieur. Les hommes de Puel n’ont remporté qu’un match de Ligue 1 en dehors de Lyon, à Nancy, où tout le monde gagne. Pire, à certaines reprises, les Rhodaniens ont été sévèrement bougés comme à Caen, Lorient ou Bordeaux. Des voyages tous synonymes de désillusions. Le dernier en date, Rennes, s’est soldé par un match nul, après un premier quart d’heure calamiteux. Un match qui intervenait trois jours après la rencontre perdue à Benfica, avec les mêmes maux. A chaque fois, les Gones sont bien trop loin de maîtriser leur sujet. Et dimanche, l’OL se rend à Lens, dans son antre de Bollaert. Des Sang et Or revigorés après leur point obtenu à Marseille le week-end dernier.

Cris et Bastos absents, Cissokho et Lisandro de retour

Pour ce match, Claude Puel pourra compter sur deux retours importants, ceux d’Aly Cissokho et de Lisandro Lopez. Le second ne devrait toutefois pas débuter la partie. Il sera en revanche privé de Cris, blessé pour une semaine, et de Bastos, suspendu. Le technicien castrais sera forcé, une nouvelle fois, de modifier sa charnière centrale. Rien de très rassurant pour une formation qui encaisse beaucoup de buts et qui a besoin de stabilité. La paire Pape Diakhaté - Dejan Lovren aura la lourde tâche de freiner les assauts nordistes. La saison dernière, l’OL s’était imposé dans le Nord grâce à deux réalisations magnifiques de Sidney Govou et de Kim Kallström. Une pareille opération ramènerait la bande à Puel dans les tous premiers de la Ligue 1.

à lire également
Une semaine après l'altercation entre Bruno Genesio et un supporter dans le quartier de Confluence, le journal L'Equipe a publié, ce samedi, une enquête sur les dessous de cette soirée. Pas vraiment du goût du président de l'Olympique lyonnais, qui n'a pas hésité à aller au contact avec les supporters critiques sur Twitter, de manière parfois très véhémente. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut