OL : les anciens y croient

A dix journées du terme du championnat de Ligue 1, une certaine tendance s’est dégagée en haut du classement. Lille, qui coure après un sacre hexagonal depuis 1954, semble tenir le bon bout. Cependant, tout n’est pas encore perdu pour l’OL. Les anciens joueurs de l'OL, sacrés après d'épiques remontées par le passé, croient encore aux chances des Gones.

La fin de saison s’annonce passionnante. Cinq équipes peuvent encore être sacrées. L’OL, quatrième à 6 points du LOSC, n’est pas dans le plus avantageuse des positions. Pourtant, en 2002 et 2003, les Rhodaniens ont décroché le titre après avoir été à 6 points du leader à 10 journées du terme du championnat. Des champions de l’époque se souviennent. "A l’époque, en 2002, on ne pensait pas remonter aussi fort, Lens avait dominé toute la saison", souligne Philippe Violeau. L’ancien milieu de terrain de l’OL croit fortement en son ancien club, comme son compère de l’entrejeu David Linarès : "A Lyon, les joueurs changent mais le savoir-faire reste le même. Et dans un sprint final, c’est souvent la recette miracle."

Carrière : "Le président Aulas avait envoyé un courrier à tous les joueurs"

Triple champion de France avec les Gones de 2002 à 2004, Eric Carrière (en photo) se souvient d’une anecdote, qui à l’époque, a pu faire pencher la balance : "Lors du premier titre de l’OL, en 2002, on venait de perdre à Lille, il restait seulement cinq matchs à disputer et on était encore à six points de Lens. Le président Aulas avait envoyé à tous les joueurs un courrier positif. Il croyait en nous, il nous a remonté le moral, donné la pêche. On a gagné nos cinq derniers matchs… "

"L'OL peut-il encore être champion ?", un article à lire dans le magazine Lyon Capitale du mois d'avril, en vente à partir du vendredi 1er avril chez votre marchand de journaux (vous pouvez également lire Lyon Capitale en cliquant ici). Retrouvez aussi en pages sports une interview exclusive de Jimmy Briand et un portrait d'Alexandre Dellal, préparateur physique de l'OL.

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut