Lyon - Metz : Les notes des joueurs

Découvrez les performances des joueurs lyonnais face à Metz (3-0).

Rémy Vercoutre (5) : Pour sa deuxième titularisation de la saison, il n’a pas eu grand chose à faire. Rarement mis en danger, sa soirée fut tranquille.

Anthony Réveillère (6) : Très solide défensivement, il a pris à de nombreuses reprises son couloir, souvent avec efficacité.

Cris (5,5) : Match sans histoires pour le « Policier ». Sobre et efficace, il n’a pas eu à beaucoup se déployer.

Jean-Alain Boumsong (5) : Rencontre correcte. Peu de travail du fait du peu de pression de l’équipe adverse sur la défense lyonnaise.

Aly Cissokho (6,5) : Très offensif, il a énormément apporté sur son côté gauche, multipliant les centres, toujours avec justesse. Auteur d’un match plein. Rien à signaler défensivement.

Jérémy Toulalan (7) : Il l’attendait depuis si longtemps, ce but. Poteaux, barres transversales avaient eu raison de son abnégation. Cette fois-ci, il a débloqué le compteur. Outre le but, une rencontre impeccable à la récupération.

Miralem Pjanic (5)  : Peu en vue, il n’a jamais réussi à trouver le rythme. Quelques pertes de balle consécutives à une certaine lenteur dans les transmissions.

Ederson (5) : Dans la lignée des matchs précédents, il ne fut que l’ombre de lui-même. Il n’arrive pas à apporter toutes les qualités qui sont les siennes.

Michel Bastos (6,5) : Vif, dynamique, très actif dans son couloir, le Brésilien a été à la hauteur de l’évènement. Deux très bonnes rencontres depuis début janvier.

Yanis Tafer (6,5) : Pour sa première titularisation en professionnel, l’international des moins de 19 ans a incontestablement marqué des points. Débutant le match ailier gauche, loin d’être son poste de prédilection, il s’est pourtant souvent distingué et créé des occasions. Il aurait du être crédité d’un but en première mi-temps, injustement refusé.

Lisandro Lopez (7) : L’Argentin a une nouvelle fois fait parler la poudre. Il provoque l’expulsion du gardien adverse et inscrit un doublé. Une activité permanente sur le front de l’attaque comme à l’accoutumée.

à lire également
Une semaine après l'altercation entre Bruno Genesio et un supporter dans le quartier de Confluence, le journal L'Equipe a publié, ce samedi, une enquête sur les dessous de cette soirée. Pas vraiment du goût du président de l'Olympique lyonnais, qui n'a pas hésité à aller au contact avec les supporters critiques sur Twitter, de manière parfois très véhémente. 

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut