Le plan B du handball lyonnais

Après avoir connu son heure de gloire dans les années 1990, le handball lyonnais souhaite retrouver le devant de la scène. Difficultés, solutions, projets, Lyon Capitale-le mensuel de mars dresse un état des lieux du hand à Lyon. Aperçu.

Le hand, à Lyon, n’en est plus à un paradoxe près. Avec 77 clubs et près de 13.200 licenciés (7.600 dans le Rhône), la Ligue du Lyonnais de handball (Rhône, Ain, Loire) ne connaît pas la crise. La plupart des clubs doivent même refuser du monde.

Un passé glorieux, de nombreux licenciés donc, mais toujours pas de grand club évoluant dans l’élite. Manque de volonté politique ? C’est l’analyse de l’international tricolore Guillaume Joli, passé par Tassin, Villefranche et Villeurbanne : “Je suis triste de voir qu’il n’y a plus de club en première division. Il n’y a pas réellement de volonté politique à Lyon pour l’émergence d’un grand club. Depuis des années (…), le Lou Rugby a été favorisé par rapport au handball. Il ne faut pas se le cacher.” (…)

L’intégralité de cet article, avec les réactions de Pascal Jacquet et Thierry Loison, président et vice-président de la LLHB, est à retrouver dans Lyon Capitale-le mensuel de mars.

------

Également au sommaire :

• Le plan de Pascal Jacquet pour “réinstaller, d’ici quatre ans, un club en première division”

• Le VHA veut jouer les premiers rôles, sans renier sa politique basée sur la formation.

Lyon Capitale n°720 est en vente en kiosques jusqu’au 28 mars, et dans notre boutique en ligne.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut