L'OL fait un grand pas vers les 8e de finale

Et comme dans le même temps, Munichois et Florentins n'ont pu se départager (1-1), l'OL prend la tête du groupe F grâce à un plus grand nombre de buts marqués que le Bayern.
Dominateurs et conquérants pendant la première demi-heure, les Lyonnais se sont heurtés à une équipe roumaine bien regroupée et pas avare sur les petites fautes d'anti-jeu. Et c'est justement sur une de ces petites fautes, alors que l'OL avait baissé le pied et attendait sagement la mi-temps, que Juninho transforma un puissant coup-franc des 20 mètres.
En seconde période, Lyon joua nettement moins haut, ne se créant qu'une occasion dangereuse sur une tête de Makoun, sauvée par un défenseur roumain sur la ligne. Et alors que les cinq dernières minutes s'annonçaient crispantes à Gerland, Anthony Réveillère conclut d'une superbe frappe en lucarne, un joli mouvement collectif lyonnais initié par Toulalan et Delgado.

Le match vu par la rédac de Lyon Cap' :
L'homme du match : TOULALAN
Plus il joue, plus il paraît infatigable. Le milieu de terrain lyonnais ne s'est pas économisé et a récupéré un nombre incalculable de ballons dans le rond central, à l'image d'un tacle parfait et spectaculaire en fin de première période. Il est également à l'origine du second but de l'OL.
On a aimé : Le troisième match d'affilée de l'OL sans encaisser de but. Hugo Lloris n'eut réellement qu'un arrêt décisif à effectuer.
On n'a pas aimé : Le gâchis dans les passes de Kader Keita. Le Lyonnais manque toujours de lucidité après avoir éliminé son vis à vis.
On ne comprend pas : Le carton jaune pris bêtement par Juninho pour un croche-patte volontaire, à 80 mètres de ses buts. L'arbitre aurait tout aussi bien pu voir rouge.
On l'a tous vu : La supériorité technique de l'OL. Aile de pigeon pour Ederson, roulette pour Juninho, feinte de corps pour Benzema. Que du très beau !
On veut revoir : Un stade Gerland plein qui donne de la voix pendant les passages à vide de son équipe, notamment en milieu de seconde période

à lire également
18 interpellations, 9 policiers légèrement blessés et 3 vitrines de magasins dégradées : le bilan de cette nuit de célébration de la victoire de l'Algérie en CAN reste relativement bon selon la préfecture, compte tenu de l'importante affluence dans les rues de Lyon.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut