Juninho : " J'hésite "

En revanche, son départ marquerait à coup sûr la fin d'une époque pour l'OL.

Méconnu lors de son arrivée à l'OL en 2001, Augusto Ribeiro Reis Junior dit Juninho, figure huit ans plus tard dans l'histoire du club. Malgré une défaite (Lens-Lyon : 2-0) pour son premier match en Ligue 1, le capitaine brésilien a tout simplement gagné les sept titres de champion de France et autres trophées de la saga lyonnaise des années 2000. Tout un symbole. Mais, à 34 ans, l'heure des adieux a peut-être sonné : " J'hésite. Parfois quand je rentre chez moi, je me dis que je vais partir. D'autres fois, j'ai envie de rester. Ce n'est pas physique... Il me reste une année de contrat. Le président m'a dit de faire comme je veux. Nous allons rediscuter. Je veux aussi discuter avec le staff. On verra... " a t-il indiqué sur le site officiel du club. Le meneur de jeu aura donc le choix : rester à l'OL, retourner au Brésil ou partir pour une destination exotique (Golfe Persique ou Japon ? ). Même s'il gardera en mémoire plus de bons moments que de mauvais, le compétiteur brésilien reste sur un sentiment d'inachevé : " La grande déception de ma carrière lyonnaise restera toutefois la Ligue des champions. J'ai fait trois quarts de finale, mais je ne la remporterai jamais... " a t-il déclaré.

En 26 matches de championnat cette saison, le Brésilien est apparu moins influent sur le jeu lyonnais. L'OL sans Juninho en Ligue 1 affiche un bilan de quatre victoires, deux nuls et deux défaites. Le meilleur tireur de coup-franc au monde a quand même inscrit cinq buts et délivré cinq passes décisives. Des statistiques correctes, mais inférieures aux années précédentes où le numéro 8 présente un rendement de 9,7 buts en moyenne par saison en Ligue 1.

Plus que le départ d'un simple joueur, l'éventuel adieu de Juninho symboliserait une nouvelle ère, un nouvel élan à redonner à l'effectif de Claude Puel. L'entraîneur, venu à Lyon pour " construire un collectif ", aura la lourde tâche de renouveler son groupe. Le droit à l'erreur dans le recrutement étant quasi-nul pour un club du standing de l'Olympique Lyonnais. A l'instar de l'Olympique de Marseille par le passé, l'OL devrait être l'un des clubs le plus chamboulé lors du mercato estival : le grand chantier est à venir.

Vincent Serrano

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut