Grégory Coupet : "L'équipe de France ne m'appartient pas"

Le gardien de l'OL déclare notamment dans Le Progrès que son statut de numéro 1 n'est pas une garantie. Extraits.

La boulette à Saint-Etienne ? 'En temps normal, faire une telle erreur m'aurait bien énervé, mais là c'était encore plus rageant. J'ai cru perdre mon premier derby...sur une erreur de ma part ! Une double sentence. Je m'en veux, mais ce n'était pas un geste réalisé à la légère, et ce n'était pas à cause du genou. (...) Cela dit, j'ai 35 ans et je reviens de blessure. Soit je rectifie rapidement le tir, soit je me fait brûler.' L'équipe de France ? 'J'ai eu la chance que ni Micka (Landreau) ni Seb (Frey) n'aient vraiment ''gazé '', car j'aurais pu être évincé. Je remercie le sélectionneur de sa confiance, mais rien n'est gagné. L'équipe de France ne m'appartient pas, je suis là pour la servir, et si je n'apporte pas toutes les garanties, il n'y a aucune raison que je sois le titulaire.' L'avenir en bleu ? 'Je le vois jusqu'à l'Euro déjà. Il faudra voir comment les choses se passeront. En tout cas, le potentiel de l'équipe de France est très intéressant, avec une jeunesse de grande qualité, qui ne connaît pas le sentiment d'infériorité. On peut vivre quelque chose d'énorme.'

à lire également
Ada Hegerberg OL féminin
Elles sont inarrêtables, insatiables. L’OL féminin a largement dominé le FC Barcelone (4-1) en finale de la Ligue des Champions, samedi soir à Budapest. Le 4e titre de suite pour l’OL. Le 6e depuis 2011. Grandiose.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut