©  Pascal Tournaire
© Pascal Tournaire

François d'Haene, l'homme qui défiait le Mont-Blanc

François d'Haene, Rhodanien de 27 ans, a remporté ce week-end l'Ultra-Trail du Mont-Blanc, une course à pied de 103 kilomètres. Créée il y a 10 ans, elle rassemble quelques 2482 sportifs qui n'ont d'amateurs que le nom.

François d'Haene a dompté la montagne, samedi 1er septembre au petit matin, après 10 heures et 32 minutes d'efforts intenses. Premier devant le Suédois Jonas Buud et l’Américain Michael Foote, François d'Haene inscrit à 27 ans son nom au palmarès de l'Ultra-Trail du Mont-Blanc. Il lui aura fallu attendre sa troisième participation pour l'emporter. Pourtant, il ne visait qu'une place "dans le top 5, car il est difficile de faire des pronostics vu la difficulté de l'épreuve " juge le Français.

103 kilomètres et 5 300 mètres de dénivelé

©  Pascal Tournaire ()

© Pascal Tournaire

C'est un vrai calvaire auquel le Français a dû faire face pour l'emporter, même s'il s'était initialement préparé à parcourir 168 kilomètres, dont 9 600 mètres de dénivelé positif. Le tracé a en effet été modifié à cause de la neige tombée en altitude, pour ne faire finalement "que" 103 kilomètres, dont 5 300 mètres de dénivelé positif. Une coupure qui a probablement avantagé le vainqueur.

"Je suis parti assez vite en me disant que je n'avais rien à perdre, et j'étais très motivé ", explique l'amateur, kinésithérapeute à la ville. Une stratégie payante pour celui qui, jusqu'ici, n'avait pas même réussi à terminer la course. En 2011, il avait dû abandonner au kilomètre 135 à cause d'une blessure à l'arrière du pied, tandis que la course avait été annulée l'année précédente, déjà à cause de la météo.

7 à 8 heures de vélos ou de courses à pied par jour

© Franck Oddoux ()

© Franck Oddoux

Content de sa victoire, François d'Haene ne sait pas encore s'il défendra son titre l'an prochain. " Cette course demande beaucoup de préparation et de sacrifices personnels pendant l'été ", confesse le vainqueur. Car pour préparer cet exploit, le jeune homme s'est imposé "7 à 8 heures de vélos ou de courses à pied par jour".

L'Ultra-Trail représente donc désormais une préparation trop importante pour lui qui vient de reprendre avec sa conjointe l'exploitation d'une vigne familiale en parallèle de sa carrière de kiné. Pas encore totalement décidé, François d'Haene a pour l'instant la tête dans le raisin à l'approche de la récolte. Mais pas sûr pour autant qu'il résiste à l'appel de la montagne.

1 commentaire
  1. Bicshow - 10 septembre 2012

    http://www.dailymotion.com/video/xtbdn2_ultra12-1_sportla version 16h plus tard les derniers finishers, fiers également

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut