Thierry Braillard

Euro - Thierry Braillard : "Un grand succès dans toutes les villes"

En marge du "streetfootballworld Festival 16", un tournoi de football international qui oppose des jeunes de quartiers défavorisés sur les terrains de l'association Sport dans la Ville, Thierry Braillard le secrétaire d’État aux sports a dressé un bilan "positif" de l'Euro 2016.

Pour quelles raisons, avez-vous tenu à assister à ce tournoi co-organisé par streetfootballworld et l’association lyonnaise Sport dans la ville ?

Thierry Braillard : C'est un tournoi solidaire avec des jeunes issus des quartiers populaires, 500 jeunes qui viennent de toute la planète. Cette idée d'insertion par le sport est une idée que nous défendons au sein du gouvernement. Il était logique que nous apportions notre soutien. A travers l'Euro, c'est un magnifique message qu'on envoie.

Quel bilan pouvez-vous déjà faire de l'Euro 2016 ?

C’est un bilan positif puisque nous avons su faire face à la venue très importante, anticipée et prévisible, de supporters qui se sont parfois comportés de manière extraordinaire comme les Islandais, les Irlandais, les Gallois, les Belges, les Italiens et les Allemands. Force est de constater que les stades sont pleins, que les dix villes hôtes sont satisfaites des premières retombées, nous avons également de bons retours des commerçants. Les fan zones sont un grand succès. A Paris, on a même battu un record pour France-Islande. Les forces de l’ordre qui ont été extrêmement sollicitées font remarquablement bien leur travail pour sécuriser tout ce qui est autour de l’Euro. Maintenant, la seule chose qui manque c’est le succès sportif mais, très sincèrement, il n’y a que les Bleus pour faire en sorte que tout se termine merveilleusement bien pour la France.

Au niveau de l'organisation tout se déroule comme vous le souhaitiez ?

Cela a été la fête telle que nous l’attendions mais elle n’est pas terminée. Nous sommes dans le sprint final mais les oiseaux de mauvais augures qui affirmaient qu’il ne fallait pas aller dans les fan zones se sont trompés. On le redit, c’est un endroit sécurisé, où il y a la fête et j’espère qu’il y aura encore plein de monde jusqu’à dimanche (10 juillet, finale au Stade de France) car cela voudra dire que l’équipe de France aura battu l’Allemagne (sourire). Même si tout se passe bien, cela ne veut pas dire qu'on relâche l'attention.Tous les dispositifs qui ont été mis en place fonctionnent et continueront ainsi jusqu’au 10 juillet.

à lire également
L’entraîneur Rudi Garcia pendant le match Lyon-Dijon, le 19 octobre 2019 © Jean-Philippe Ksiazek / AFP
PORTRAIT – Après le renvoi de Sylvinho, Rudi Garcia a été choisi par Jean-Michel Aulas et Juninho pour remettre l’OL en selle. Au grand dam de supporteurs lyonnais déçus de voir l’ancien Marseillais sur le banc lyonnais. Le nouvel entraîneur de l’OL est attendu au tournant.
1 commentaire
  1. Kasneh - 8 juillet 2016

    On aimerait connaître son opinion qu'à la situation des piscines à Lyon. Après le 2/3 du programme électoral 2012 tombé à l'eau et bientôt la fermeture au public du bassin de Gerland.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut