©IMAZ PRESS REUNION

Diagonale des Fous : la Drôme et le Beaujolais terminent 1ers ex aequo

Après 23h18 de course, le Drômois Benoît Girondel et François d'Haene, viticulteur dans le Beaujolais, ont franchi la ligne d'arrivée du Grand Raid côte à côte.

L'image est superbe. Benoît Girondel et François d'Haene main dans la main sur la ligne d'arrivée, au stade de La Redoute, à Saint-Denis (Réunion). Les deux coureurs viennent de terminer "l'un des ultra-trails les plus durs de la planète" (dixit François d'Haene) sur la plus haute marche du podium. Soit la traversée sud-nord de l'île de La Réunion (165 kilomètres et  9 600 mètres de dénivelé positif). N'en déplaise aux deux marques dont ils portent les couleurs (Asics pour Benoît Girondel et Salomon pour François d'Haene), les deux coureurs ont décidé, d'un commun accord, au dernier point de contrôle, à six kilomètres de l'arrivée, de finir ensemble. Quoi de plus logique après 165 kilomètres.

Une image comme La Diagonale des Fous l'a vécue une seule fois en trente éditions. C'était en 2006, avec la victoire côte à côte du Suisse Christophe Jaquerod et du Lillois Vincent Delebarre.

Cerise sur le gâteau, le duo a explosé le record de l'épreuve de l'année dernière de 35 minutes : soit un temps de 23h18.

Chez les femmes, c'est aussi un très bon cru avec quatre femmes de la région se classer dans le top 50, dont deux dans le top 20.

6 victoires à eux deux

Benoît Girondel, le Drômois, et François d'Haene, le viticulteur du beaujolais, ont fait la course ensemble, quasiment main dans la main, depuis les sentiers de Mafate, une centaine de kilomètres après le départ de Saint-Pierre, au sud de l'île, se tirant la bourre et passant l'un devant l'autre

Pour le Drômois Benoît Girondel, c'est sa deuxième victoire consécutive (2017, 2018). Quant à François d'Haene, c'est sa 4e victoire (2013, 2014, 2016, 2018).

François d'Haene devient le coureur de plus titré de l'épreuve de l'époque "moderne" (165 km), avec le Réunionnais Jean-Philippe Marie-Louise (1992,1994, 1995 et 1996 ; 129 km).

Lire aussi : Diagonale des Fous : François d'Haene vers une 4e victoire historique.

©IMAZ PRESS REUNION

Jeudi soir, 22h00, heure locale (20h00 heure lyonnaise), ils étaient 2 900 coureurs à s'être élancés de Saint-Pierre, dans le sud de l'île, en direction de Saint-Denis, au nord, via le massif du Piton de la Fournaise, les cirques de Cilaos et Mafate. Soit 165 kilomètres pour 9 600 mètres de dénivelé positif. Dans le peloton, 211 coureurs originaires de l'Ain (22), d'Ardèche (3) , du Cantal (2), de la Drôme (15), d'Isère (32), de la Loire (17), de Haute-Loire (6), du Puy-de-Dôme (11), du Rhône (47 dont 9 de Lyon), de Savoie (20) et  de Haute-Savoie (36).

Lire : Auvergne-Rhône-Alpes : ils partent courir La Diagonale des Fous.

A l'heure où l'on écrit ces lignes, et si le classement ne bouge pas, ils seraient 6 ultra-trailers originaires de la région Auvergne-Rhône-Alpes à finir dans le top 20. Une cuvée exceptionnelle.

Il s'agit de Renaud Rouanet (la Chapelle-en-Vercors, Drôme), 8e, Arnaud Chartrain (Pallud, Savoie), 12e, Audrey Tanguy (Saint-Pierre-d'Albigny, Savoie), 17e et 1re femme, et Mimmi Kotka (Chamonix, Haute-Savoie), 19e et 2de femme.

Le Cirque de Mafate

 

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut