C1 : les Fenottes aux portes de la finale

Grâce à un doublé de Lotta Schelin, les féminines de l'OL, devant plus de 20.000 spectateurs, ont battu Arsenal (2-0) samedi en demi-finale aller de la Ligue des Champions. Les Lyonnaises ont un pied en finale.

Le contraste était saisissant dans les vestiaires de Gerland. Alors que son équipe venait de l’emporter sur le score de 2-0 face aux Anglaises d’Arsenal, Patrice Lair avait la tête des mauvais jours. Furibard, l’entraîneur des Lyonnaises n’a guère apprécié que ses joueuses n’aient pas su "plier le match". "On aurait pu aller chercher ce 3-0, peste-il. Certes, on a fait une bonne entame de match mais au fil de la rencontre, on a baissé le pied. On a perdu trop de ballons et c'est frustrant". Si l’attitude et les propos du technicien rhodanien peuvent surprendre, au regard de la physionomie de la rencontre, on peut difficilement le contredire.

Les Lyonnaises restent invaincues

Sous un soleil radieux et devant plus de 20.000 personnes (lire encadré), les joueuses de l’OL démarrent la rencontre tambour battant. Dominatrices dans tous les compartiments du jeu et supérieures techniquement, les Fenottes ouvrent la marque d’entrée de jeu par Lotta Schelin (1-0, 2e). L’attaquante suédoise, dans une forme olympique, s’offre même le luxe de doubler la mise (2-0, 11e). Un but somptueux. Sur son banc, Patrice Lair s’agite et reproche à ses joueuses de se contenter de ce résultat. L'entraîneur de l'OL féminin avait vu juste puisque les Rhodaniennes ne réussiront pas à inscrire ce troisième but, tellement important dans l’optique du match retour à Londres. Malgré tout, grâce à ce succès, les coéquipières de Louisa Nécib restent invaincues en Ligue des Champions et iront défier dans une semaine les Ladies d'Arsenal avec un avantage mathématique et psychologique. Dans l’autre demi-finale, le Turbine Potsdam, champion d’Europe en titre, a pris un sérieux avantage en décrochant le match nul sur le terrain de Duisburg (2-2).

----------------

Les Lyonnais aiment le football féminin

Philippe Sauze a gagné son pari. Il y a une dizaine de jours, le directeur général de l’Olympique lyonnais, nous avait confié espérer attirer 20.000 personnes au stade de Gerland pour cette demi-finale entre l’OL féminin et Arsenal. Et sincèrement, on l’avait un peu pris pour un fou. Samedi après-midi, 20.123 spectateurs ont assisté à la victoire des joueuses de Patrice Lair, soit un record pour un match de club de football féminin en France. Les Lyonnais ont prouvé qu’ils aimaient le football féminin et Philippe Sauze qu’il avait le nez creux.

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut