Tony Parker © Tim Douet – 2015
Tony Parker © Tim Douet – 2015
Article payant

ASVEL-OL : les dessous d’un possible rapprochement à Lyon

L’Asvel, qui va disputer l’Euroligue la saison prochaine, a absolument besoin d’une nouvelle salle de 10 000 à 12 000 places. L’information n’a pas échappé au patron de l’OL.

Un projet qui a pris du plomb dans l’aile. À quelques encablures de l’Astroballe, l’actuelle salle de l’Asvel, le site du stade Georges-Lyvet était censé accueillir à l’horizon 2020 – ça devrait finalement être le cas fin 2021 voire début 2022 – une salle multifonction de 10 000 à 12 000 places. Une nécessité pour le club de basket qui, grâce à l’attribution de deux wild cards (invitations) va disputer à partir de la saison 2019-2020 l’Euroligue, la plus relevée des compétitions européennes. Seulement, cet équipement dont le coût est estimé de 60 à 100 millions d’euros (1) a pris du retard. En cause, la situation financière du groupe Floriot (2), l’un des acteurs (3), avec le promoteur DCB, choisis pour réaliser cette Arena. Du coup, les rumeurs vont bon train et le doute persiste.

Il vous reste 93 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
Le défenseur central de l’OL Mapou Yanga-Mbiwa, le 7 mai 2016 à Décines – Match OL-AS Monaco © Romain Lafabrègue / AFP
Il a accepté de sortir de son silence pour Lyon Capitale. Le défenseur central de l’OL Mapou Yanga-Mbiwa, qui s’entraîne quotidiennement avec l’équipe réserve, a complètement disparu des radars depuis décembre 2017. Arrivé en 2015 en provenance de la Roma, le joueur âgé de 29 ans est sous contrat avec le club rhodanien jusqu’en juin 2020. Mais il ne se fait guère d’illusions : son avenir s’inscrit loin de Lyon.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut