« Retrouver une équipe avec de l’âme »

Le stage à Tunis

« Pouvoir s’entraîner sous le soleil, c’est une préparation idéale. Mais surtout ce qui est important, c’est d’être réunis tous ensemble. Tout le monde est à disposition, ça évite de trop se disperser. Ce stage en Tunisie permet de sortir d’un certain contexte. On a que le football à penser. »

Le match contre le Club Africain

« C’est un match qui va nous permettre de prendre des repères. Il fait partie intégrante de notre préparation. On sait que les Tunisiens aiment le football, le stade sera plein. C’est un beau match à jouer. »

L’état des troupes, la concurrence

« L’objectif, c’est de repartir avec la totalité de l’effectif, sans blessés. Il faut qu’on puisse retrouver de la concurrence. En janvier et février, on va enchaîner les matches sur des terrains difficiles. On aura besoin de tout le monde. »

Le jeu

« Durant deux mois et demi, on a montré des choses intéressantes. Avec de la qualité, une base collective. Puis notre jeu s’est effrité. Avec les blessures, les sollicitations des équipes nationales, on a tiré la langue. On n’a pas été performants. C’est pour cela, que je pense qu’il faut procéder par étape. Avant de parler du classement, notre premier objectif, c’est de retrouver notre jeu, de l’envie, du plaisir et de la qualité. Une équipe avec une âme, de la volonté. »

Etre la cible du public

"C’est normal, d’une part parce qu’on est à Lyon, il y a une certaine exigence, et d’autre part parce que je suis l’entraîneur donc le premier responsable. C’est logique qu’ils m’en veuillent. Je n’ai aucun problème avec ça. Bien sûr, ce n’est jamais agréable de prendre des coups mais ça fait partie du métier. Franchement, ce qu’on peut dire sur moi, ce n’est pas très important. Dans pareille situation, il ne faut pas qu’il y ait un bouc émissaire. Le groupe ne doit pas se laisser parasiter par l’environnement extérieur. C’est important, qu’on soit tous responsables. Ce sont les joueurs qui détiennent la vérité".

Protéger Jean-II Makoun et Bafé Gomis *

"Jean-II n’a pas besoin d’être protégé, il a une certaine maturité. Il fait fi de l’environnement. J’ai bien aimé sa prestation contre Boulogne, il s’est bien battu. Concernant Bafé, c’est différent. Il vient d’un club rival (Saint-Etienne). Il a bien débuté puis ça été plus difficile. Il doit apprendre à être plus constant".

* Jean-II Makoun et Bafé Gomis sont régulièrement pris à partie par le public lyonnais.

à lire également
Rafael, latéral de l'OL © Tim Douet
Avec l’arrivée à l’intersaison d’un troisième latéral droit à l’OL, Rafael était annoncé sur le départ. Le Brésilien, âgé de 28 ans, reste finalement à Lyon. Pour son plus grand bonheur, celui de sa famille et celui des supporters. Il revient sur cet épisode et sur son envie de réussir une belle saison. Entretien.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut