Supporters OL fumigènes

OL : supporters russes à Lyon, pas d’inquiétude pour la préfecture

Jeudi soir, l’Olympique lyonnais affrontera le CSKA Moscou pour la ligue Europa. À quelques mois du Mondial qui aura lieu en Russie, l’appréhension monte chez les clubs qui constatent les violences des supporters russes. À Lyon, les Moscovites sont attendus sans trop d’inquiétude selon la préfecture du Rhône.

Février dernier, la ville de Bilbao a été mise à sac par des supporters du Spartak Moscou, provoquant indirectement le décès d’un policier par arrêt cardiaque. Les frasques des hooligans russes ne surprennent plus, mais elles inquiètent. À moins de 100 jours du Mondial de foot qui se tiendra en Russie, la tension monte, et les clubs qui reçoivent les Russes redoutent leur arrivée. Jeudi 15 mars, c’est à Décines que se retrouveront les supporters moscovites du CSKA. Pour la préfecture, il n’est pas question de s’inquiéter outre mesure : "Ce ne sont pas les supporters les plus véhéments que l’on reçoit. Des forces en civils et des CRS seront déployés en ville l’après-midi et aux alentours du stade en soirée pour contenir et accompagner les supporters qui ne devraient pas être très nombreux." Le dispositif de sécurité est susceptible de changer selon le rapport de la division nationale de lutte contre le hooliganisme qui devrait être rapidement connu. Cette division est chargée de déterminer, avant chaque match, de la dangerosité de la rencontre, pour permettre aux institutions d’adapter les dispositifs de sécurité.

L’OL, toujours en sursis à cause des débordements

À l’intérieur du stade, les vigiles devront redoubler de vigilance pour la fouille des sacs, d’autant que la menace d’une suspension plane toujours au-dessus du club. En avril dernier, l’OL recevait à Décines le Besiktas, et près de 15 000 supporters turcs. Les altercations violentes avec les supporters lyonnais avaient commencé dès l’après-midi sur la place Bellecour et s’étaient terminées sur la pelouse du stade. Le mois suivant, en mai, plusieurs supporters ont été interpellés à la suite d’une rixe entre les pro-Ajax et les pro-OL. Si aucun n’autre débordement n’a été constaté depuis, l’OL reste extrêmement vigilant quant aux dérives qui pourraient entraîner la suspension du club lors des compétitions européennes.

Toute l'actualité de l'OL, c'est 7/7 sur notre site spécialisé www.olympique-et-lyonnais.com
à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut