Roger-Yves Bost et Qoud'Coeur de la Loge
Equita PSV

Equita : Qoud’cœur et coup de tonnerre de Bosty à Lyon

Roger-Yves Bost remporte le Grand Prix Longines FEI World Cup de Lyon ce dimanche, en selle sur Qoud’Cœur de la Loge. Une victoire inattendue, alors que Bosty effectuait un dernier tour d’honneur samedi soir avec sa jument mythique Myrtille Paulois, à l’occasion de son départ à la retraite.

Roger-Yves Bost et Qoud'Coeur de la Loge ()

Equita PSV

L'édition 2014 du CSI5* d'Equita Lyon sourit décidément aux Français. Après la victoire de Simon Delestre samedi soir dans les Equita Masters, c'est au tour de Roger-Yves Bost de s'imposer ce dimanche dans le Grand Prix Longines FEI World Cup “presented by GL Events”, une première victoire française depuis que cette épreuve existe.

Avec cet exploit, Bosty, qui montait hier Myrtille Paulois pour son dernier tour d'honneur avant son départ à la retraite, a montré qu'il pouvait déjà rebondir : "Je voulais montrer que je pouvais encore gagner quelque chose." Il y a quelques jours, il expliquait à Lyon Capitale qu'il espérait pouvoir bientôt retrouver une monture compétitive en grands prix. C'est chose faite avec Qoud'Cœur de la Loge, âgé de 10 ans.

Les 3 premiers mondiaux sortis d’entrée

Mais, avant de pouvoir entendre La Marseillaise résonner dans le hall 4 d'Eurexpo, il aura fallu déjouer les nombreux pièges du chef de piste Frank Rothenberger, qui avait conçu un parcours particulièrement massif (verticaux de 1,65 m de haut et oxers de 1,80 de large) avec plusieurs difficultés majeures, à l'image de l'enchaînement 4-5-6 : un oxer massif suivi du triple oxer, vertical oxer, particulièrement large avant un vertical plutôt sec dans un tournant à gauche. Nombreux sont les chevaux à se montrer fautifs à la fois sur le 4 et le deuxième élément du triple, comme Pénélope Leprévost et Vagabond de la Pomme qui ne font pas mieux que 17 points.

Autre piège à déjouer, le double de verticaux à une foulée en 11, assez fragile, qui suivait un oxer large dans une ligne courbe. Après ces encombres, encore fallait-il rester vigilant pour le dernier obstacle du tour, une palanque blanche délicate, sur laquelle les trois meilleurs cavaliers mondiaux, Scott Brash, Ludger Beerbaum et Marcus Ehning, se sont cassé les dents.

Au final, 14 cavaliers sur les 40 engagés sortiront sans encombre du tour. Un chiffre relativement important. "Le chronomètre autorisé au début était de 74 secondes. Mais, après les premiers passages et les difficultés visiblement rencontrées par les cavaliers, nous avons décidé de repousser le temps à 76 secondes. Ce n'était peut-être pas une bonne idée", reconnaît le chef de piste, Frank Rothenberger.

Parmi les barragistes, quatre Français : Roger-Yves Bost sur Qoud'cœur de la Loge, Kevin Staut et Rêveur de Hurtebise HDC, Simon Delestre et Qlassic Bois Margot ainsi que Patrice Delaveau sur Carinjo HDC.

Roger-Yves Bost et Qoud'Coeur de la Loge ()

Equita PSV

Barrage plus sélectif

Si la première manche a permis à de nombreux cavaliers de se qualifier, le barrage se montrera beaucoup plus sélectif. Faute, entre autres, au Néerlandais Woud-Jan Van Der Schans, premier à s'élancer dans cette deuxième manche et qui réalisera le double sans faute dans un très bon temps, mettant la pression sur tous les autres concurrents. "Lorsque je suis parti, je savais que j'étais le premier et que d'autres tenteraient de me rattraper. Notamment les Français, qui sont très rapides et qui ont en plus un public pour les soutenir", explique le cavalier. Hans Dieter Dreher, sur Embassy II, signera aussi un sans-faute, mais un peu plus lent que le Néerlandais.

Roger-Yves Bost réussira à concilier parcours sans faute et temps canon de 36,82 secondes. "Je ne pensais pas gagner. je n'avais jamais sauté aussi gros avec lui. Il est très bon sur le barrage. En fait, il faudrait que je commence toujours par le barrage", blague Roger-Yves Bost.

Personne ne réussira à rejoindre Bosty. Simon Delestre fera un meilleur temps que son compatriote, mais dans un tour sanctionné par 4 points. Kevin Staut tentera le tout pour le tout, mais sortira de piste avec 3 barres, quand Patrice Delaveau, pourtant redoutable dans les barrages, essuiera un refus et détruira un obstacle. Quatre cavaliers réaliseront finalement le double sans-faute, parmi lesquels Gerco Schröder, qui prendra son temps pour soigner le barrage et accrocher la quatrième place.

Classement de l’épreuve

1 – Roger-Yves Bost (FRA), Qoud'Cœur de la Loge (0 pt/0 pt/36,82”)
2 – Wout-Jan Van Der Schans (NDL), Capetown (0 pt/0 pt/37,24”)
3 – Hans-Dieter Dreher (GER), Embassy II (0 pt/0 pt/38,41”)
4 – Gerco Schröder (NDL), Cognac Champblanc (0 pt/0 pt/44,38”)
5 – Simon Delestre (FRA), Qlassic Bois Margot (0 pt/4 pt/35,89”)
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut