Vessiller

Vessiller en lice pour les municipales de 2014

L'ex-adjointe, en froid avec le maire socialiste Jean-Paul Bret, devrait conduire une liste autonome Europe Ecologie les Verts aux municipales de 2014, à Villeurbanne. Elle dévoile déjà ses thèmes : "démocratie renouvelée", politique de transport plus ambitieuse, création d'une grande place au sein des Gratte-Ciel nord et piétonnisation de la rue Henri-Barbusse. Mais la réconciliation avec Bret n'est pas au programme.

Dans les semaines qui viennent, les écologistes villeurbannais devraient entériner le principe d'une liste autonome pour les municipales de 2014. Et Béatrice Vessiller va très probablement en prendre la tête. "Je suis candidate pour conduire une liste ouverte, avec peut-être des socialistes", nous a-t-elle confié.

Une grande place au milieu de Gratte Ciel nord

Parmi ses thèmes de campagne, une "démocratie renouvelée", une relance des lignes de transport sur Villeurbanne "qui a été oubliée du Sytral ces dernières années", des propositions sur les équipements en matière de petite enfance, enfin une politique sociale qui s'adresse "aux jeunes, aux familles monoparentales et aux précaires". Sur l'urbanisme, elle est sur la défensive : elle est favorable à la densification de la ville pour favoriser les transports collectifs, densification dont on sent toutefois les limites à Villeurbanne, déjà bien bétonnée. L'ex-adjointe souhaite surtout que la Ville "reprenne la main" la construction par des zones d'action concertée.

Sur les grands dossiers en cours, la Villeurbannais appuie le projet de réaménagement du cours Emile Zola - "c'est nous qui l'avons porté". Elle souhaite la création d'une grande place au milieu de Gratte-Ciel nord, l'opération phare des prochaines années, et l'intégration de 50 % de logements sociaux incluant l'habitat coopératif. "Il faut avancer sur la piétonnisation de la rue Henri-Barbusse", ajoute-t-elle.

"On verra qui les électeurs placent en tête"

Pour l'heure, les fils ne sont pas renoués avec la municipalité socialiste. Peut-on imaginer tout de même une fusion au second tour des municipales, avec l'équipe de Jean-Paul Bret ? Ou un scénario à la Grenobloise où les écologistes ont été boutés hors de la majorité du maire socialiste sortant, Michel Destot ? "On verra qui les électeurs placent en tête", élude la Verte.

1 commentaire
  1. JC - 24 novembre 2012

    Avec une UMP en miettes et un PS local plombé par les turpitudes de Collomb, il est grand temps de s'intéresser aux alternatives! En croisant les doigts pour que les Villeurbannais s'intéressent à la vie politique locale...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut