Quel est le métier de nos élus ?

La 15ème édition du Mondial des Métiers en Rhône-Alpes - salon de la découverte des métiers et de l’information sur les choix professionnels - aura lieu du 3 au 6 février 2011 à Eurexpo (Lyon / Chassieu).

Collégiens, lycéens, étudiants, familles, mais aussi adultes en reconversion et demandeurs d’emploi, ce salon vise à répondre à leurs questions sur les métiers d’aujourd’hui et de demain, l’emploi et les formations dans la région Rhône-Alpes.

3000 personnes, professionnels de l’orientation, responsables ressources humaines, professionnels des branches professionnelles, formateurs, élèves, apprentis et étudiants seront présents pour présenter les métiers et les dispositifs de formation adaptés à chacun.

Le site Internet du mondial des métiers

à lire également
David Kimelfeld, lors de son élection à la présidence de la métropole – Grand Lyon, juillet 2017 © Tim Douet
À la tête de la métropole depuis dix-huit mois, David Kimelfeld accélère le rééquilibrage entre ses compétences urbaines (héritées du Grand Lyon) et sociales (récupérées du département). L’outil créé en 2015 commence selon lui à montrer les premiers signes de sa pertinence. Mais il demande aussi du temps. En creux, David Kimelfeld dresse l’inventaire de la patte qu’il a apportée à cette collectivité depuis qu’il a succédé à Gérard Collomb.
1 commentaire
  1. Yvan, de Lyon - 28 janvier 2011

    Plusieurs remarques.Dommage qu'il n'y ai que des élu(e)s, PS, Parti Radical et Europe écologie-les Verts a qui cette question simple (mais pas simpliste) et importante, ai été posée ! Les réponses des élus écologiste, me laisse sans voix... Chacun appréciera leurs postures !Pour moi, un engagement politique ne doit pas déboucher forcément, dans un mandat publique. Mandat qui en l'espèce devient un emploi !Les indemnités versées dans le cadre d'un mandat, ne doivent pas constituer un salaire ! C'est un scandale ! Contrairement à ce qui est prétendu, pour justifier l'emphase avec le mandat, les employeurs ont l'obligation légale, de laisser le temps nécessaire aux élus pour qu'ils puissent exercer leurs mandats !C'est marrant, mais lorsque Monsieur Rivalta a eu à 'justifier' l'augmentation de ses indemnités. Ses explications et point de vue, n'étaient pas éloigné de cette conception qui consiste a faire d'un mandat public un emploi !Je suis déçu car je pensait naïvement, que les écologistes voulaient faire de la politique autrement !Lucie Blanchard et Elise Anne, vous avez poser une excellente question. D'autant plus que, nous sommes dans un contexte où les citoyens n'ont pas une belle image des politiciens (pour rester poli...).Si je puis me permettre une suggestion, élargissez votre démarche aux élu(e)s des autres partis et aux candidat(e)s pour les cantonales... Qu'ils soient titulaires ou suppléant(e)s...

  2. NdH - 1 février 2011

    Mr Philip est le candidat socialiste du 8e canton. Il nous explique son métier de Professeur de médecine et de directeur d'un departement au Centre Léon Berard. Il étudie, selon ces dernières déclarations à la presse, la question du cumul des mandats le concernant !! Je croyais que les Socialistes étaient contre le cumul des mandats ?? Comment peut-il décemment envisager le cumul de plusieurs mandats électoraux : Il est déjà Conseiller Régional, Conseiller spécial du Président de la région, Vice-président du Grand Lyon, Conseiller Municipal, également Maire du 3e arrondissement... et à cela il souhaite ajouter Conseiller Général !!! De qui ce moque-t-on ?? Avec ses mandats actuels il atteint déjà le plafond des indemnités autorisées à un élu : + de 8 000 euros par mois !!! La fonction de Conseiller Général à un sens politique, mais pas celui d'assouvir uniquement des ambitions personnelles !! Je conseille à Mr Philip de se concentrer sur ses fonctions actuelles d’élu dont les résultats laissent à désirer…

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut