Présidentielle : dans quelles communes du Rhône le FN est-il en tête ?

Emmanuel Macron est arrivé vainqueur de la présidentielle dans toutes les communes de l’agglomération lyonnaise. Mais, dans 25 communes du Rhône, c’est Marine Le Pen qui est en tête.

Le candidat d’En Marche a fait l’unanimité dans les communes de Lyon et du Grand Lyon. Mais Marine Le Pen est arrivée en tête dans 25 communes du Rhône, principalement à l’ouest du département. Dans six d’entre elles, le Front National a frôlé 60 % des suffrages.

Les communes mitigées

Dans la majorité des communes du Rhône où le Front national est arrivé en tête des suffrages, l’écart entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron est inférieur à 5 %. C’est le cas de Pusignan dans l’Est lyonnais, mais aussi des communes de l’ouest du département comme Claveisolles, Affoux, St-Bonnet-des-Bruyères, St-Christophe-la-Montagne, St-Jean-la-Bussière, St-Vincent-de-Reins, Souzy, Jons, Le Perréon, Longes et Meys. Les communes de Taponas et St-Romain-en-Gier, situées à 30 minutes de Lyon en voiture, ont également donné Marine Le Pen en tête.

Chénelette, Dième, St-Igny-de-Vers et Trades, dans l’ouest du Rhône, ainsi qu’Ambérieux au nord de Lyon montrent, quant à elles, un écart allant de 8 à 10 % entre les deux candidats.

Les communes où le FN frôle les 60 %

Six communes du Rhône mettent Marine Le Pen largement en tête, avec des suffrages avoisinant les 60 %. C’est le cas de Dracé, située entre Lyon et Mâcon, qui a comptabilisé 59,07 % des voix pour le Front national. Les communes de l’ouest du département comme Propières, St-Clément-de-Vers, Corcelles-en-Beaujolais et Les Halles sont également concernées. À Colombier-Saugnieu, fief de l’aéroport Saint-Exupéry, les électeurs ont aussi voté en masse pour le Front national.

Toutes ces communes avaient donné Marine Le Pen gagnante au premier tour avec un score allant de 35 à 41 % des suffrages. L’ex-candidate était alors suivie de François Fillon, sauf pour la commune des Halles, où Jean-Luc Mélenchon arrivait deuxième au coude-à-coude avec le candidat LR.

Les records du FN dans l’agglomération lyonnaise

Emmanuel Macron est resté en tête dans toutes les communes de l’agglomération lyonnaise au deuxième tour. Mais à Genay, Albigny, Saint-Priest, Irigny, Givors, Chassieu ou encore Meyzieu, Marine Le Pen a dépassé les 30 % des suffrages. Jusqu’à frôler 40 % dans les communes de Solaize, Feyzin, Corbas, Grigny, Mions, Décines et Sathonay-Camp. C’est à Jonage, dans l’Est lyonnais, que l’on trouve le plus haut score du FN pour l’agglomération avec 41,28 % des suffrages exprimés.

Jullié, l’égalité parfaite

La commune de Jullié, au nord du département, fait partie des rares de France à avoir obtenu une égalité parfaite des votes au deuxième tour. 108 voix pour Emmanuel Macron et 108 voix pour Marine Le Pen ont été comptabilisées. Au premier tour, c’est la candidate Front national qui était en tête avec 27,24 % des suffrages, suivie par François Fillon et Jean-Luc Mélenchon. Quant à Emmanuel Macron, il occupait la 4e place avec 16,85 % des voix.

à lire également
C’est officiel, Safran a choisi Feyzin pour implanter sa prochaine usine, aidé dans sa décision par le tapis rouge que l’État et les collectivités locales ont déroulé. Au terme d’une route pavée de rivalités politiques, de concurrence internationale et de bonnes intentions, 25 millions d’euros de deniers publics ont été débloqués pour attirer l’industriel. Un effort considérable qui pose la question suivante : jusqu’où les pouvoirs publics sont-ils prêts à aller pour réindustrialiser la région ?
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut