Bernard Devert BFM
© Tim Douet

Père Bernard Devert : "Il nous faut nous mettre en marche"

Bernard Devert, prêtre et Président d’Habitat et Humanisme - mouvement de lutte contre le mal-logement - a appelé à voter Emmanuel Macron dans une tribune ce mercredi 3 mai.

Le Père Devert a annoncé son soutien à Emmanuel Macron ce mercredi. Il appelle les citoyens français à se mettre "En marche… pour une société plus juste". Il déplore une "désespérance aggravant le mal", qui entraînerait alors une "tentation de se tourner vers les extrêmes". Le fondateur d’Habitat et Humanisme dénonce par ailleurs une propagation de "l’effet Trump", avec la chute d’un front républicain "au pouvoir depuis des décennies". Pour lui, il faut se mettre "En marche" afin de dire non à des "politiques de régression stigmatisant celui qui est autre, différent, ou encore étranger". Il prône alors le vote Macron "pour réduire les inégalités et les injustices". "Dimanche, refusant l’extrémisme ou l’abstention, veillons à dynamiser cette marche vers une plus grande humanité", a-t-il conclu.

Il avait interpellé la Manif pour tous

Le prêtre avait d’ailleurs rappelé à l'ordre la Manif pour tous sur le blog des "Semaines sociales de France" (SSF) suite à l’appel de vote "Non à Macron" du 7 avril dernier. En effet, dans une lettre ouverte parue le 27 avril et co-écrite par Jérôme Vignon, ex-Président de l’association SSF, les deux hommes ont appelé les "responsables de la Manif pour tous à réfléchir aux conséquences néfastes de leur appel". Décrivant par ailleurs le programme de Marine Le Pen comme "à l’opposé de la recherche du bien commun, clé de voûte d’une perspective chrétienne pour la vie publique".

à lire également
Marion Maréchal-Le Pen, aux Assises du FN, en février 2017, à Lyon © Tim Douet
L’école de sciences politiques de Marion Maréchal-Le Pen ouvrira ses portes en octobre prochain, face à l’hôtel de région. Une expérience présentée comme apolitique et estampillée “vie civile” pour l’ex-députée, qui veut occuper le champ culturel. Et infiltrer au passage les réseaux économiques locaux.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut