On bat la campagne

A l'heure de battre la campagne, les militants socialistes ont le moral dans les chaussettes et essayent de faire contre mauvaise fortune bon coeur : "Certes, Bernard Rivalta n'habite pas à Vénissieux et nous a été imposé, confie Jeff Ariagno, socialiste en position éligible. Mais on espère qu'on va pouvoir travailler ensemble et qu'il nous fera partager son expérience". Quant à André Gerin, les socialistes reconnaissent en avoir plus qu'assez de l'attitude autoritaire du "dernier des Staliniens". "Mais que voulez-vous, il y a eu un accord PS/PC pour Feyzin et Saint-Fons !" Du coup, certains se prennent à envier l'autonomie de la liste inédite MoDem-Verts. LB

Chapeau-lapin dans le 9ème
En cas de victoire de la liste Collomb, le prochain maire du 9ème arrondissement ne devrait pas être Hubert Julien-Lafferrière. Collomb devrait sortir un lapin de son chapeau, un lapin vert : Alain Giordano, le président du groupe écolo au conseil municipal. Hube ne serait pas très chaud pour rempiler comme maire d'arrondissement. Il se verrait mieux adjoint à quelque chose, la culture par exemple. Quant aux verts, ils ont insisté pour récupérer une maire d'arrondissement. Du temps de Raymond Barre, le Premier était tenu par Gilles Buna.

"Buzz" à Neuville
A Neuville-sur-Saône, les municipales s'annoncent palpitantes. Sur le site internet de Lyon Capitale, la rubrique consacrée à la commune du Nord de Lyon bat des records. Plus d'une centaine de commentaires en un week-end. Depuis l'annonce du maire sortant Paul Laffly de ne pas se représenter, le suspense reste entier. Trois listes se présentent : celle de l'équipe sortante menée par l'ancien adjoint aux sports, Jean-Claude Ollivier (divers droite) qui se voit opposer à une liste Divers Gauche / MoDem menée par Françoise Mailler et une liste socialiste menée par Martin Rabaud.

à lire également
David Kimelfeld engrange de nouveaux soutiens avec l’annonce, ce jeudi, d’un partenariat avec les élus du groupe Synergies. Le nouveau mode de scrutin affaiblit leurs poids politique mais permet au président de la métropole de s’appuyer sur des élus bien ancrés sur l’une des circonscriptions les plus indécises.
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut