Alain Giordano
©Tim Douet

Nicolas Hulot : et la palme de la récupération à Lyon est attribuée à …

Alain Giordano a regretté la démission de Nicolas Hulot qu'il considère comme “un espoir déçu pour l’écologie”. L'adjoint au maire de Lyon en charge des espaces verts a aussi expliqué que l’ancien ministre a renoncé à son poste faute de pouvoir interdire le glyphosate comme c'est le cas à Lyon.

Dans un communiqué qui l’on pourrait résumer par “j’ai fait énormément”, Alain Giordano, adjoint au Maire de Lyon en charge des espaces verts et de l'écologie urbaine a offert une analyse toute personnelle de la démission ce mardi de Nicolas Hulot : le ministre n'aurait pas pu mettre en place le modèle lyonnais en terme d'écologie. Notamment sur le glyphosate. “J’ai fait énormément d’efforts pour que Lyon devienne une vitrine de l’écologie, une vitrine qu’il a d’ailleurs appréciée lors de son passage, car Lyon était pionnière pour l’interdiction du glyphosate. Lors de sa venue, il m’avait confié son intention de diffuser cette interdiction sur l’ensemble du territoire”, écrit Alain Giordano. L'histoire ne raconte cependant pas devant quel bac de géranium de la ville Nicolas Hulot eut cette révélation.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut