Intervention de Colosse avec les U14 de l’OL / ©OL
Article payant

Métropole de Lyon - Violences sexuelles dans le sport : "La honte doit changer de camp !"

Les associations Colosse aux pieds d’argile et l’Enfant bleu s’activent auprès des structures sportives dans la métropole de Lyon pour sensibiliser les dirigeants, encadrants et pratiquants sur les nombreux cas de prédateurs sexuels qui sévissent dans le monde cloisonné du sport.


Juin 2020. Un bénévole du club de football de l’Amicale des cheminots de Saint-Priest est arrêté. L’homme à tout faire âgé de cinquante-huit ans qui a agressé sexuellement entre 2014 et 2020 plusieurs enfants, garçons et filles, sera condamné en 2022 à cinq ans de réclusion criminelle. Un cas parmi tant d’autres dans la région lyonnaise. Comme ce moniteur d’escalade qui a agressé sexuellement une enfant de dix ans ou encore cette femme entraîneure de patinage artistique qui, pendant plusieurs années, a agressé un garçon. La victime a bénéficié de l’accompagnement de L’Enfant bleu à Villeurbanne. “On traite 150 à 200 dossiers par an dont des cas qui ont lieu dans le milieu sportif, explique Muriel David directrice et juriste au sein de l’association. Concernant cette coach, on en parle peu car les hommes ont honte d’en parler.” Dans un univers très codifié, où la culture de la performance est exacerbée, le terrain est propice à ces dérives. “Il y a les bizutages, les violences sexuelles et les violences psychologiques, indique Muriel David. Il y a une emprise énorme sous prétexte qu’il faut gagner des matches, des médailles. La personne va construire une sorte de toile d’araignée, créer une dépendance… On a besoin de lui sinon on ne passera pas au niveau supérieur.”




“Manipulation” et “abus de confiance”






Anthony Savoie, le responsable adjoint du pôle de prévention et intervenant régional Auvergne-Rhône-Alpes de Colosse aux pieds d’argile, dresse le même constat : “Il y a de la manipulation et un abus de confiance (lire le témoignage de Jean-Christophe Vincent). Il va souvent se mettre les parents dans la poche pour faciliter le contact avec le jeune et passer à l’acte.” Colosse aux pieds d’argile, dont le fondateur a été victime de l’âge de 12 à 16 ans d’agressions sexuelles et de viols de la part du mari de sa cousine, ne cesse de monter au front. Pour mener à bien cette mission, l’association a noué des partenariats avec plus d’une cinquantaine de fédérations sportives qui relaient le message auprès des ligues, des comités et des clubs (à l’image de l’OL, ci-dessous). “L’idée est de pouvoir intervenir le plus largement possible sur les jeunes pour les sensibiliser. Leur rappeler que leur corps leur appartient, indique Anthony Savoie. Quelles sont leurs parties intimes ? Quelle est la différence entre le secret heureux et le secret malheureux ? Qu’est-ce qu’une personne de confiance ?”

Il vous reste 67 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut